Mode

Louis Vuitton printemps-été 2021 : les 9 choses à retenir du défilé

Ce mardi 6 octobre 2020, Louis Vuitton mettait officiellement un terme à la Fashion Week de Paris, et dévoilait sa collection printemps-été 2021 aux accents gender fluid au cœur de la Samaritaine devant un parterre de stars. Décryptage.
Reading time 7 minutes
© Louis Vuitton

Après avoir occupé la Cour Carrée du Louvre pendant plusieurs saisons, Nicolas Ghesquière a profité de la Fashion Week printemps-été 2021 pour présenter sa collection Louis Vuitton au cœur de la Samaritaine, grand magasin historique de Paris. En plus de miser sur un décor à couper le souffle, le créateur a dévoilé une collection gender fluid, engagée, ponctuée de pièces fortes et des visages incontournables du moment. Voici 9 choses à retenir de ce show incroyable.

Le set

C’est au dernier étage de la Samaritaine, grand magasin historique de Paris entre la rue de Rivoli et la Seine, au niveau du Pont Neuf, que Nicolas Ghesquière a dévoilé sa collection printemps-été 2021 pour Louis Vuitton. Après de nombreuses saisons passé dans la Cour Carrée du Louvre, le créateur a mis le cap sur ce bâtiment incontournable, fondée en 1870 par Ernest Cognacq, et fermé en 2005. La raison de ce changement ? Racheté et rénové par LVMH depuis de nombreuses années, le lieu devait rouvrir ses portes en 2020, mais ne sera finalement accessible qu’en 2021, la pandémie étant passée par là.

Qu’à cela ne tienne, Nicolas Ghesquière a tout de même tenu à investir les lieux aux accents Art Déco à quelques mois de son ouverture, pour y conviés une poignée d’invités chanceux, triés sur le volet. Au programme ? Un show "phygital", où les nombreuses caméras correspondantes à des invités qui n’ont pas pu voyager depuis l’étranger, trônent de part et d’autres des sièges réservés à ceux présents. Les détails vintage des balcons, les escaliers mécaniques et la verrière incroyable flirtent ainsi avec les nouvelles technologies, traduites à travers un fond vert, sur lequel était projeté – digitalement - le film Wings of Desire, de Wim Wenders, et que les internautes pouvaient découvrir en regardant le livestream du show. Résultat ? Une scénographie double et complètement spectaculaire, où les mannequins déambulaient vêtus des dernières créations Louis Vuitton dans un décor vert pour les invités présents, ou au cœur d’un film au poétisme étincelant pour les spectateurs du live.

Les t-shirts à slogans

La silhouette incontournable de cette collection printemps-été 2021 ? Un sweat en maille associé à un pantalon d’homme, floqué du mot "Vote", comme un cris de désespoir du créateur français. Impossible de ne pas faire le lien avec les élections américaines, à un moins d’un mois du résultat.

Le vestiaire non-genré

"A quoi ressemblerait un vêtement d’entre-deux ? Quelle coupe pourrait dissoudre le féminin et le masculin ? Quel vestiaire irait à l’un·e ?" C’est à ces questions que Nicolas Ghesquière a tenté de répondre en dessinant sa collection printemps-été 2021. Une nouvelle exploration fascinante pour la mode comme la promesse d’un grand voyage que Louis Vuitton tente de découvrir en abolissant les frontières entre les genres. Résultat ? Des silhouettes non-genrées, mêlant vestiaires masculin et féminin à travers des pantalons larges, des blazers courts, des robes volumineuses, des trenchs retravaillés. Le tout, décliné en seulement 43 looks, soulignant le fait que l’industrie de la mode se doit de ralentir son rythme de production.

La maxi chaîne

Sous l’impulsion de Bottega Veneta la saison dernière, le directeur artistique de Louis Vuitton signe la continuité de la tendance maxi chaîne. Nicolas Ghesquière la transforme en anse de sac ou en collier statement, pour un résultat futuriste, comme il sait si bien les imaginer.

Les sacs stars

En parlant de sacs, l’iconique monogram LV décliné en argenté pour un effet miroir, adopté par toute fashion addict qui se respecte, depuis Paris Hilton à Kim Kardashian, dans les années 2000, fait son come-back ! Cette fois, la maison imagine une triple pochette XXL et zippée accessoirisée de sa fameuse chaîne aux maillons larges. Un modèle star, qui a volé la vedette aux autres it bags du show.

Les après-ski pur luxe

Qui a dit qu’on ne pouvait pas se réchauffer les pieds en été ? Certainements pas Nicolas Ghesquière, qui imagine pour la saison prochaine, des après-ski pur luxe, dont le tissu intérieur se décline en imprimé Monogram iconique. Un détail mode discret, qui fait tout son effet.

Après avoir défilé pour Chloé la saison dernière, la chanteuse belge Lous and The Yakuza continue de s’imposer sur les podiums de la Fashion Week, cette fois chez Louis Vuitton. Alors que Nicolas Ghesquière faisait déjà  d’elle l’unes des égéries de la campagne automne-hiver 2020-2021 de la maison française, l’artiste a été choisie pour clore le défilé.

Metta Irebe, nouveau visage belge

New face de cette saison, le top belge Metta Irebe a fait ses débuts sur les podiums de la Fashion Week avec ce défilé Louis Vuitton printemps-été 2021. Le tout premier show d’une carrière prometteuse, que L’Officiel Belgique pressentait déjà en décembre dernier. Au cours d’un shooting mettant en lumière le vintage pur luxe, Metta Irebe posait déjà sous l’objectif de Elodie Gerard, après avoir été repérée dans la rue par la styliste Loud Milla.

Le font row étoilé

Alicia Vikander, Laura Harrier, Léa Seydoux… Les égéries et amies de la maison Louis Vuitton se donnaient une fois de plus rendez-vous en front row du défilé, composant un parterre de stars iconique.

Tags

paris
tendances été
tendances-printemps
tendances-ete
louis-vuitton
defile

Articles associés

Recommandé pour vous