Voyages

Voyage : les 8 destinations tendances où s’envoler en 2019

Profiter de la renaissance du Sri Lanka, découvrir le mélange de modernité et de tradition du Panama, ou visiter les multiples musées de la ville d’Houston au Texas… Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour booker ses vacances, voici les 8 destinations tendances à ne pas manquer en 2019.
Reading time 9 minutes
© Arturogi/Getty Images

Le Sri Lanka

1549373733046282 gabor redling 1193275 unsplash
© Gabor Redling/Unsplash

Apprécié des voyageurs aventureux pour son mélange de religions et de cultures, ses temples, sa faune riche et accessible, un milieu du surf en pleine expansion et une population qui, contre tout préjugé, se montre accueillante et amicale après des décennies de guerre civile, le Sri Lanka revit en 2019. Comparée à sa voisine l’Inde, le pays se visite très facilement, les distances sont courtes et les principales destinations bien desservies. Des régions autrefois interdites, inaccessibles ou sans infrastructures, permettent ainsi de nouvelles découvertes. On profite du farniente sur les plages de sable chaud, avant de découvrir les paysages dans le mythique train pour Ella, ou de déambuler dans les marchés locaux. A ne pas manquer : les célébrations locales les jours de pleine Lune.

La meilleure période pour s'y rendre : le mois de mars. 

Le Panama

1549373846219890 miguel bruna 641591 unsplash
© Miguel Bruna/Unsplash

Déjà tendance en 2018, le Panama confirme son statut de destination phare en 2019. Pendant la saison sèche, c'est le meilleur moment pour se rendre dans ce pays, autrefois territoire colombien. On y visite son canal, ses parcs naturels protégés (beaucoup moins fréquentés que ceux de son voisin le Costa Rica) et son quartier au passé colonial qui flirte avec la skyline formée par les buildings en verre dignes de Miami. On n’oublie pas de faire un petit détour par le Bio Museo de Panama City réalisé par Frank Gehry, l'architecte à qui l'on doit notamment le Musée Guggenheim à Bilbao ou encore La Fondation Louis Vuitton à Paris.

La meilleure période pour s'y rendre : l'hiver, de janvier à mars.

L'Indonésie

1549373971639440 dennis rochel 730220 unsplash
© Dennis Rochel/Unsplash

Grâce à de gros investissements dans les liaisons aériennes, terrestres et maritimes, il n’a jamais été aussi facile d’explorer l’Indonésie. Depuis 2016, les ressortissants de 169 pays peuvent y entrer sans visa, et le pays accueille les visiteurs jusque dans ses coins les plus reculés. Véritable mélange de cultures, de cuisines et de religions, l’archipel offre des expériences très diverses. On y visite Bali, région incontournable du pays, Jakarta pour ses odeurs typiques et spectacles ou encore Pangkalan Bun, porte d'entrée du célèbre parc national de Tanjung Puting, l'un des repaires d'orangs-outans d'Indonésie. Une destination à ne pas manquer avant qu’elle ne devienne trop prisée des touristes.

La meilleure saison pour s'y rendre : de mai à octobre.

Le Bélize

1549374089637754 gettyimages 163677001
© Arturogi/Getty Images

C’est l’une des destinations les plus prisées pour 2019. Relativement peu visitée jusqu’à présent, Le Bélize, situé en Amérique centrale, à côté du Guatemala, est devenu, grâce aux actions du gouvernement sur son milieu maritime et ses éco-complexes hôteliers, l’une des régions les plus sûres et faciles d’accès. Sur place, on plonge dans un mélange de traditions british et de coutumes des caraïbes tout en profitant de la végétation de sa forêt tropicale. Attention à ne pas oublier son matériel de plongée car le pays habite la deuxième plus grande barrière de corail au monde, ce qui en fait un site exceptionnel pour la plongée et le snorkelling.

La meilleure période pour s'y rendre : de novembre à mai.

L'Egypte

1549374213305971 pradeep gopal 655746 unsplash
© Pradeep Gopal/Unsplash

L’année 2019 est sans aucun doute celle où l’Egypte fait son come-back parmi les destinations les plus prisées des touristes. C’est l’année où une partie du Grand Musée égyptien mettant à l'honneur les recherches archéologique, devrait ouvrir ses portes avant d’être totalement accessible en 2020. Preuve que le pays est the place to be : pour la première fois en huit ans, les hôtels et croisières le long du Nil sont obligés d’inscrire les touristes sur listes d’attente. Sites de plongées, désert à couper le souffles, mythiques pyramides… De Gizeh à Louxor en passant par Abou Simbel, Sinaï ou Alexandrie, l’Egypte regorge de sites envoûtants, mélange de splendeur et de misère, d'ancien et de nouveau.

La meilleure période pour s'y rendre : mai, octobre ou novembre.

Porto Rico

1549374389151835 robert v ruggiero 752908 unsplash
© Robert V. Ruggiero/Unsplash

Porto Rico renait de ses cendres. Après les dégâts provoqués par l’ouragan Maria en 2017, l’année dernière a été consacrée à la reconstruction du pays. Si la priorité était mise sur le retour de l’électricité, le nettoyage des routes et le retour à une situation normale, plus d’un an et demi après la catastrophe, Porto Rico ne s’est pas seulement remise, elle fait peau neuve. On se laisse ainsi imprégner du mélange de cultures américaine et hispano-caribéenne – les gratte-ciels cotoient les cabanes traditionnelles -, en visitant San Juan, mais également en s’aventurant dans l'intérieur montagneux de l'île. Les régions y sont encore très préservées. L’endroit est également l’occasion d'oragniser une séance de snorkeling autour des récifs où il suffit de plonger pour voir défiler trente espèces de poissons différentes.

La meilleure période pour s'y rendre : de janvier à mars, pendant la petite saison sèche.

Houston, Texas

1549374593161884 gettyimages 505290751
© Shobeir Ansari/Getty Images

Bien qu’elle soit la plus grande ville du Texas, Houston n’a jamais été considérée comme cool. Mais ça, c’est du passé. En juillet, la ville (et la Terre entière) va célébrer le 50ème anniversaire du premier voyage sur la Lune, en restaurant notamment le centre historique de la mission Apollo au sein de la NASA, mais aussi en renvoyant des hommes sur le satellite naturel de la Terre. Les touristes qui visitent Houston ne manqueront ainsi pas de se rendre au Space Center, seul site de la NASA ouvert au public, et où est abordé la découverte de l’espace de façon ludique. En plus d’être réputée pour son aéronautique, la ville abrite des quartiers très plaisants (comme Old Market Square, reconstitution d’une rue commerçante du XIXème siècle dans Long Row), parfois enfouis sous une végétation tropicale et agrémentés d'espaces verts soignés, qui font figure d'oasis. On n’oublie pas de faire un détour par la Tour Williams haute de 182 mètres (40 étages), monument incontournable de la ville.

La meilleure période pour s'y rendre : au mois de mars et avril ou octobre et novembre.

Singapour

1549374648508151 victor garcia 790965 unsplash
© Victor Garcia/Unsplash

Réputée pour accueillir autant la jet-set que les milieux d’affaires, la riche Singapour investit également dans la culture… à faire pâlir d’envie les plus grands musées. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la ville a servi de décor pour le film à succès Crazy Rich Asians. On s’éblouit ainsi devant son architecture incroyable, en n’oubliant pas de visiter l’incontournable infinity pool située sur le rooftop de l’hôtel Marina Bay Sands après une séance de shopping de luxe. A ne pas manquer : le jardin botanique de Singapour, la Mosquée du Sultan, ou encore le temple Sri Mariamman.

La meilleure période pour s'y rendre : de janvier à mars et de juin à décembre.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous