Mode

Les 6 choses à retenir du défilé Louis Vuitton Croisière 2020

Cap sur New York. Ce mercredi 8 mai 2019, Louis Vuitton et ses invités s’envolaient pour les Etats-Unis afin de découvrir le défilé Croisière 2020 de la maison française, qui avait lieu dans un endroit aussi unique que spectaculaire, parfaitement en adéquation avec sa collection.
Reading time 4 minutes
© Louis Vuitton

Alors que Chanel invitait au voyage en train en dévoilant sa collection Croisière 2020 au sein du Grand Palais transformée en gare rétro, ce mercredi 8 mai 2019, Nicolas Ghesquière misait sur les voyages en avion pour son défilé Louis Vuitton, et particulièrement ceux entre Paris et New York, dévoilant une collection entre passé et futur, parfait mélange des codes historiques de la maison et des technologies innovantes. Voici les 6 choses à retenir de ce show exceptionnel.

Le set

1557396224234437 lv cruise20photo3 jpg1557396224135685 ks6a9104 jpg
1557396224196585 ks6a9121 2000x1125px jpg
© Louis Vuitton

C’est au cœur du TWA Flight Center, situé à l’aéroport international John F. Kennedy, et créé par l’architecte Eero Saarinen en 1962, que Louis Vuitton accueillait ses invités pour dévoiler une collection Croisière "rendant compte de cette exaltation du départ et de ces allers retours, où on laisse un peu de soi et l’on rapporte beaucoup." Véritable trésor architectural, le lieu a été conçu comme un vaste oiseau à l’ère enthousiaste du Jet-Age, après une longue période de rénovation. En y présentant son défilé Croisière 2020, Louis Vuitton inaugure ainsi l’endroit comme il se doit, avant que ce dernier n’accueille ses voyageurs. "J’ai eu la chance d’atterrir au TWA Flight Center à la fin des années 90. J’en ai gardé un souvenir inoubliable. Ce lieu oublié pendant vingt ans revient à la vie. Il est comme un sanctuaire qui renaît et le voir s’enchanter de nouveau avec une lecture différente puisqu’il deviendra un hôtel est un grand plaisir. C’est la découverte d’un lieu inédit qui fait pourtant partie du patrimoine américain", assure ainsi Nicolas Ghesquière.

Le vestiaire inspiré de l’architecture new-yorkaise

/

Robes de party girl volumineuses, blousons en cuir contrasté de strass, lignes graphiques… Le vestiaire entier est inspiré par l’incroyable architecture new-yorkaise, et ses gratte-ciels imposants. Les reliefs de buildings mythiques sont ainsi retranscrits en imprimés sophistiqués, des broderies savantes et des brocards éclatants dessinent ces élégantes en visite, les couleurs acides rappellent la lumière franche qui remonte de New York City Downton à Uptown, tandis que l’uniforme de Wall Street se permet des transgressions poétiques, et des silhouettes ombrageuses animent l’ambiance de Gotham City.

Les blousons à l’effigie de la Skyline

1557396989904505 look09 jpg1557396990035506 look07 jpg
© Louis Vuitton

Avec cette collection aux courbes inspirées de la Grosse Pomme, la maison française n’a pas oublié de faire honneur à la légendaire Skyline de la ville, qui, encore aujourd’hui, fait son succès. Afin de rejoindre New York depuis l’aéroport, la vue est immanquable depuis l’autoroute reliant ce dernier jusqu’au cœur de la ville. Ce spectacle grandiose a ainsi été décliné sur deux blousons de couleurs pêche et bleu, pour un résultat à couper le souffle.

Les nouvelles technologies

1557397409937556 gettyimages 1147898721
© Thomas Concordia/Getty Images

Pour présenter ses prototypes de sacs emblématiques, Louis Vuitton a utilisé une nouvelle technologie d’écrans souples, base de réflexion sur la Toile du Futur et les accessoires connectés. Une avant-première pour la maison, toujours à la recherche de la fusion du savoir-faire et de l’innovation.

L’esprit éco-responsable

Pour ne rien gâcher, Louis Vuitton affiche clairement son engagement envers la planète, puisque les plantes utilisées pour la scénographie du défilé seront offertes principalement à des institutions et réutilisées. L’autre partie sera quant à elle transformée en compost.

Le front row étoilés

Articles associés

Recommandé pour vous