Mode

Comment Cyrielle, à la tête de KURE, réinvente-t-elle le shopping en confinement ?

Le 13 mars dernier, le gouvernement belge a annoncé des mesures radicales de confinement pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. La plus forte d’entre elles : la fermeture des boutiques et restaurants dans tout le pays. Face à ces décisions, Cyrielle Carpentier de Changy, à la tête du concept store le plus en vue de Bruxelles, a dû réinventer son métier. Elle nous raconte.
Reading time 9 minutes
© François Bresmal

Voilà bientôt deux semaines que la Belgique est entrée en quarantaine afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Tandis que la population est invitée à rester confinée chez elle, les restaurateurs et commerçants ont dû fermer les portes de leurs établissements pour une durée indéterminée. Parmi eux, Cyrielle Carpentier de Changy, directrice artistique du concept store bruxellois KURE, installé sur le très chic Boulevard de Waterloo. Forte de ses 64,7k abonnés sur Instagram, cette accro au boulot a profité de l’occasion pour réinventer son métier à l'aide de son mari Maxime. Notamment à travers la mise en ligne d’un tout nouvel e-shop flambant neuf où shopper une sélection mode du magasin, jeans, robes, vestes et accessoires au rendez-vous, sans oublier l’onglet spécial "Les favoris de Cyrielle" mettant l’accent sur les must-have à ne pas rater. Autre nouveauté : sur son compte Instagram, Cyrielle partage ses coups de cœur en direct avec sa communauté, mettant chaque jour le focus sur une pièce en particulier, accompagné de conseils stylistiques. Une nouvelle façon d’envisager le shopping en ligne en offrant une expérience personnelle aux clientes à l’heure où l’expérience en boutique n’existe plus. Comment s’est-elle adaptée à ce nouveau rythme de vie, ses conseils pour survivre au confinement ou encore les séries et films à rattraper pour l’occasion... Elle nous raconte.

1585234483073836  mg 1365
© François Bresmal

Où es-tu confinée ?

Dans mon appartement et au magasin, je vis dans la même rue. Je suis avec mon mari, et mon chat Georges !

Quelle routine suis-tu pour vivre le quotidien actuel ?

Je me lève et me couche aux mêmes heures que d’habitude. Réveil à 7h, coucher à 22h30. Je continue ma routine sportive que j’ai adapté à des work out dans mon salon, avec des bandes élastiques et mes kettlebell. Par contre, je travaille encore plus que d’habitude. Cela me permet de ne pas penser à la quarantaine. Mais nos journées sont très intenses, car on fait tout à deux avec mon mari, et heureusement que nous nous avons l’un et l’autre pour s'épauler.

Quel impact la quarantaine a-t-elle eu sur le développement de KURE, la boutique ayant dû fermer ses portes ?

Nous avons dû nous ré-inventer complètement du jour au lendemain. Apprendre à vendre exclusivement en ligne. Apprendre à gérer une société de 10 personnes à deux et à accomplir les taches de 10 personnes à deux également. Et on y arrive, cela fait beaucoup réfléchir. Trouver des systèmes D pour nos livraisons aussi. Kossi, notre livreur UPS est hyper conciliant et s’est adapté à de nouveaux horaires également, c’est notre héros ! C’est grace à lui que l’on peut continuer à envoyer nos colis à nos clientes bien-aimées.

Sinon c’est énormément de gestion et d’apprentissage : pour notre staff que nous devons mettre au chômage ; pour nos fournisseurs qui parfois jouent intelligemment le jeu, parfois ont des comportements peu éthiques. On a du gérer beaucoup de démarches administratives pour la sécurité de notre staff, et leur confort. Cela aurait été top si les démarches avaient été plus simples pour les indépendants. On a dû gérer cela en plus de tout le reste, ça fait beaucoup…

L’e-shop va-t-il être maintenu après la quarantaine ?

Oui ! C’est un carton. On devrait être au moins quatre à ne faire que cela pour le gérer. Pour l’instant, on doit travailler dans le rush à deux de 8h à 22h tous les jours mais les retours sont tellement positifs que cela nous motive. On a tous les deux différentes casquettes désormais, encore plus qu’avant : gestion des stock, préparation des colis, réassort dans le magasin, faire les shooting et stylisme, faire les vidéos de style qui sont postées tous les jours sur Instagram, répondre aux messages qui sont de 150 à 200 par jour pour des demandes sur des commandes en ligne ! Conseiller pour les tailles, les ensembles et surtout être présents pour nos clientes qui comptent sur nous pour apporter un peu de légèreté dans leur journée, car mine de rien, ce confinement est parfois assez anxiogène.

1585235280991420  mg 1515
© François Bresmal

Que peut-on trouver sur l’e-shop qu’on ne trouve pas en boutique ? 

Une vue globale digitale de nos meilleurs pièces portées, puisqu'en boutique les vêtements sont sur des cintres. Sur le site, les clientes ont des suggestions de tenues : le vêtement n’est pas juste sur un cintre, là on le voit dans un outfit complet : le haut, le bas, les chaussures, les ceintures et même les bijoux ! Par contre, on est vraiment brick and mortar. On adore le contact client. Après le confinement, nous conseillerons toujours à nos clientes de venir en boutique plutôt que d’acheter en ligne. Notre force, ce sont nos conseils.

Un grand changement que tu as opéré dans ta vie depuis le début du confinement ?

Je ne suis plus en clientèle et je ne vois plus personne. Je n’ai plus de staff pour m’aider. Je fais un peu plus de jogging car j’ai besoin de prendre l’air. Je fais davantge de méditation et de yoga que d’habitude et j’espère garder cela après le confinement aussi car c’est une aide incroyable pour le mental !

Ta routine sportive en période de confinement ?

La même que d’habitude. Je m’entraine quatre fois par semaine. De la muscu et du cardio.

Ton application fétiche pour faire du sport à la maison ?

SWEAT !

Et pour le yoga ?

ASANA REBEL et les vidéos sur YouTube sur le Yoga Ashtanga. Kate, ma prof de yoga chez YOGA ROOM m’a donné de supers bases pour que je puisse le faire chez moi en toute tranquilité, c’est vraiment elle qui m’a donné l'envie de faire du yoga une priorité dans ma routine healthy.

1585235245358328  mg 1311
© François Bresmal

Un livre que tu conseilles de lire pendant le confinement ?

"Surface" de Olivier Norek. J’adore les thrillers.

La dernière série que tu as bingé pendant le confinement ?

Hunters. C’est tellement bien fait ! Je regardais ça en mettant les produits sur l’e-shop, tous les jours. De cette façon, je bossais mais en même temps j’avais l’impression de regarder une série, même si je n’ai pas tout suivi !

Une chose en particulier que tu as découverte sur toi-même depuis le début du confinement ?

Je savais que j’étais multi-task mais pas à ce point. Je savais aussi qu’il en fallait beaucoup pour me mettre à genoux, j’ai mené d’autres combats depuis que je suis indépendante, mais celui-ci dépasse tout ce que j’avais pu imaginer ! Et du jour au lendemain, je n’ai pas lâché, je me suis re-pensée complètement, et j’ai foncé. Je me surprends moi-même, sans prétention aucune, de cette capacité que j’ai de repousser mes limites jusqu’à en être limite malade. KURE en vaut la peine, je fais tout ça pour ce business que j’ai créé avec mon mari. On aime KURE à un point !

Une recette fétiche que tu prépares pendant le confinement ?

Boulette de volaille : 100% haché de volaille + œufs + épices Nomie, purée de carottes/courgettes et nouilles soba 100% sarrasin. Je mange ça tous les midis ! Je sais, c’est bizarre, mais il y a dans ce plat tout ce dont mon corps a besoin au niveau énergie pour tenir toute la journée.

Un film à absolument voir pendant le confinement ?

Three Billboards. Le combat d’une femme, et quelle femme! J’adore ce film. Il était d’ailleurs gratuit sur Proximus TV.

Articles associés

Recommandé pour vous