Beauté

L’upcycling s’invite désormais dans le domaine de la beauté

Tandis que l’upcycling, ou "surcyclage" en français, permettant de donner une seconde vie aux vêtements et tissus usagés en les transformant en pièces neuves, tend à s’imposer de plus en plus dans l’industrie de la mode, la phénomène gagne désormais le domaine de la beauté. Et c’est moins surprenant que cela ne pourrait paraître.
Reading time 4 minutes
© Ayoube Photographie

Les enjeux climatiques étant de plus en plus pris en considération par l’industrie de la mode, l’upcycling est une des dernières nouveautés en matière de recyclage à avoir fait son apparition. L’idée ? Offrir une nouvelle vie aux vieux vêtements ou chutes de tissus inutilisées par la maisons de luxe, pour les transformer et les intégrer dans des pièces neuves.

Tandis que le phénomène s’impose de plus en plus dans la mode, il arrive aujourd’hui dans le domaine de la beauté, plus précisément des soins skincare. Une façon de s’engager dans une production plus respectueuse de l’environnement qui semble couler de source du côté de la mode, mais pas forcément de la beauté. À priori, il semblerait compliquer voire impossible de récupérer des matières usagées (et on ne parle pas des emballages, mais bien de la composition même des soins) pour les recycler et leur donner une seconde vie dans de nouveaux produits skincare. Et pourtant, une entreprise belge a relevé le défi. Son nom ? Urban Therapy, le concept store qui a fait de l’écologie sa priorité, installé Rue de Flandre et Rue Blaes à Bruxelles.

Alors que la crise sanitaire a mis l’enseigne à rude épreuve, comme beaucoup d’autres, elle dévoile aujourd’hui l’un des plus grands lancements de son histoire : sa ligne de skincare dont la composition s’inscrit dans une démarche clean beauty, comprenez : dont les composants sont les plus purs possibles afin de respecter la peau et son équilibre. Sérums, huile hydratante, masques, shampooings solides… tous les soins composant la gamme beauté d’Urban Therapy ont été pensés pour respecter non seulement la peau, mais aussi l’environnement, tout en offrant le même résultat - ou même meilleur - que ce que l’on trouve déjà sur le marché de la beauté dite "propre". On pense notamment aux shampooings solides, qui, jusqu’à présent, ne moussaient pas autant que les liquides etc.

1634206245991900 image010871634206581855241 image01082
Le soin exfoliant aux coques de noix upcyclées d'Urban Therapy. © Ayoube Photographie

Mais le produit phare de cette gamme est sans aucun doute son soin exfoliant, dont les particules gommantes sont en fait composées de coques de noix de cajou, s’inscrivant dans une démarche d’upcycling. Les écorces sont ainsi récoltées dans une coopérative en Inde, où les noix de cajou sont décortiquées par des femmes, dont les doigts ont été brûlés par l’acide de noix de cajou. Urban Therapy participe alors à aider ces femmes à se faire soigner, tandis que les coques, plutôt que d’être jetées, sont récupérées et broyées pour composer les scrubs corps et visage. Le plus ? Les nutriments que l’on trouve dans la noix de cajou, qui aident à renforcer les bénéfices déjà présent dans le beurre de karité (venu de Papouasie) présent dans le soin exfoliant, ainsi que l’huile d’avocat. Soit, un parfait combiné de clean beauty, mêlant respect de l’environnement, aide humanitaire, et bien-être au cœur d’un tube à découvrir d’urgence… tout comme le reste de la gamme. 

 

Urban Therapy, Rue de Flandre 84, 1000 Bruxelles et Rue Blaes 96B, 1000 Bruxelles.

Tags

soins-beaute

Articles associés

Recommandé pour vous