Voyages

Satori Cruise : à la voile vers les îles toscanes

Si la croisière a le vent en poupe, il y a croisière… et croisière. Celle que nous proposent les propriétaires de l’hôtel Borgo Santo Pietro n’a rien, mais absolument, rien à voir avec les itinéraires balisés des buildings flottants qui conduisent des milliers de vacanciers à l’assaut des rives de la Méditerranée, des Caraïbes et de toutes les mers connues. Nous parlons ici d’une croisière exclusive, originale, unique en quelque sorte.
Reading time 11 minutes

Elle commence dans la quiétude élégante de la Toscane, au Borgo Santo Pietro. Ce ravissant hôtel qui fait la fierté des Relais & Châteaux italiens, niche ses villas aux toits de tuiles roses dans la douceur des collines, non loin de Sienne. A l’origine, ses propriétaires, Claus et Jeanette Thottrup tombent amoureux d’un domaine en ruines dont l’histoire remonte à plus de huit siècles. La maison principale a de tous temps servi d’auberge aux pèlerins en route vers Rome. Coup de foudre immédiat pour notre couple de Danois qui décident de la restaurer et quittent Londres pour s’y installer. Ils engagent les meilleurs artisans locaux pour effectuer les travaux dans les règles de l’art et plantent des centaines de milliers de plantes et d’arbres, transformant le domaine en un jardin extraordinaire avec lac et vignoble moutonnant sur les collines environnantes. Le projet prenant petit à petit de l’ampleur, naît ensuite l’idée de transformer le domaine en un hôtel pour happy few. Une clientèle qui a envie d’apprécier la douceur des paysages toscans, de goûter à une cuisine qui privilégie les produits du domaine : les œufs, les fromages, le miel et bien sûr le vin issu des meilleurs cépages de Trebbiano Toscano…

S’il est difficile de s’arracher à ce havre de félicités, on n’hésitera pas cependant à le quitter pour en retrouver l’esprit. Mais sur mer cette fois, à bord de Satori. Autre passion de Claus et Jeanette, la navigation à voile les a conduits à louer pendant des années de grands voiliers pour partir à l’aventure, avec amis et enfants. Et puis l’esprit entrepreneur de Claus a repris le dessus. Pourquoi ne pas faire fabriquer son propre bateau ? Après avoir passé tant d’années à concevoir et construire des immeubles dans le monde entier, il a donc dessiné un grand voilier sur le modèle d’un schooner, la version américaine de la goélette.

Sorti il y a tout juste trois ans des chantiers Big Blue Yachting de Bodrum en Turquie, le Satori (un terme bouddhiste qui signifie "éveil spirituel") est un véritable yacht à voiles, entièrement en teck. Un superbe deux mâts de 41m de long et 200 tonnes, spécialement conçu pour une navigation confortable grâce à son gréement bermudien à voiles triangulaires. Claus et Jeanette l’ont dessiné pour leur propre utilisation familiale, décidant ainsi d’installer l’espace salle à manger au milieu du pont (entre les mâts) afin de profiter de la proximité des chefs qui s’activent aux pianos de la grande cuisine extérieure. Satori offre 5 suites dont une Master suite et une salle de spa/massages.

Comme pour le Borgo Santo Pietro, le projet du couple danois a vite dépassé la sphère familiale. Et après avoir navigué tout un été sur leur nouveau jouet, Claus et Jeanette ont décidé d’en faire profiter leurs hôtes et quelques clients prêts à le louer pour une semaine entière de navigation en formule "tout compris". Depuis l’an dernier donc, Satori sillonne la Méditerranée flirtant avec les rivages d’Italie, de Grèce, de Turquie, sans oublier, les îles : Corse, Sardaigne, Sicile, Eoliennes, Cyclades… Des balades luxueuses entre le bleu du ciel et celui de la mer. Si les propriétaires restent discrets sur l’identité des heureux privilégiés capables de s’offrir une semaine de croisière à bord de Satori, nous nous sommes laissés dire que Katy Perry et Orlando Bloom avaient loué le navire l’année passée pour une croisière en famille vers les îles grecques et Santorin.

En complément de notre séjour au Borgo Santo Pietro, j’ai eu la chance de pouvoir embarquer pour une jolie balade de trois jours vers les îles de l’archipel toscan. Après trois quarts d’heure de route à travers la Toscane, nous voici à Scarlino, une petite ville qui fait face à l’île d’Elbe. Petite promenade dans les ruelles du centro storico avant de rejoindre la Marina où nous attend le Satori. Le grand voilier noir se balance mollement dans la baie, à l’extérieur du port et c’est un tender piloté par deux marins en short bleu et polo blanc qui nous y conduit en trois minutes. Cocktail d’accueil, rencontre avec le capitaine Ali, un marin turc qui navigue depuis un quart de siècle en Méditerranée, et le Satori met les voiles vers l’île d’Elbe toute proche. Deux petites heures de navigation silencieuse pour atteindre, au sud de l’île, une baie aux allures de lagon paisible où nous jetons l’ancre. L’endroit est idéal pour une première baignade. En quelques minutes, l’équipage sort des cales une incroyable quantité d’appareils. Paddle, jetski, kayak, chacun choisit selon ses envies. La mer est calme, l’eau transparente. C’est le moment d’essayer les Seabobs, ces petits engins électriques qui permettent de naviguer en plongée à quelques mètres de profondeur. Expérience réussie. Après le déjeuner de salades et de poissons grillés pris sur le pont principal, le Satori fait voile vers Porto Ferraio, la capitale de l’île d’Elbe. Impossible de négliger l’Histoire (avec une majuscule !) et notamment la présence de Napoléon 1er durant son premier exil. S’il n’est resté qu’une dizaine de mois sur l’île toscane entre 1814 et 1815, l’empereur déchu s’était organisé pour séjourner dans des conditions relativement confortables. Ses deux résidences en témoignent. Surtout la principale, la Villa dei Mulini posée dans un beau jardin sur la falaise dominant la plage Le Viste au-dessus du centre historique de la capitale. Plus modeste, la Villa San Martino, un peu à l’écart de la ville, a servi de résidence d’été. Retour à Portoferraio pour un premier Spritz à la terrasse d’une trattoria du port avant de regagner le bord de notre palace flottant. Puis, dîner sous les étoiles avec en fond d’écran les lumières de la ville.

Le lendemain matin, le capitaine met les voiles pour une rapide navigation vers la côte nord de l’île réputée pour ses eaux transparentes et ses plages de sable fin. Baignade puis traversée vers Giglio. Cette ravissante petite île a connu une célébrité dont elle se serait bien passée lorsque le Concordia est venu s’y échouer en janvier 2012. Jusqu’à la fin de la croisière, le programme sera le même : mouillage quotidien dans une jolie baie pour profiter au maximum de la baignade, balade dans les petits ports abordés (Porto Santo Stefano, Punta Ala), succession de repas plus savoureux les uns que les autres, soirée cinéma confortablement installé dans des transats sur le pont avant (pop corn de rigueur bien sûr…). Bref, une incroyable parenthèse de raffinement et de petits bonheurs simples… Le vrai luxe…

/

CROISIÈRE D’UNE SEMAINE

Le Satori étant loué, pendant la saison printemps-été, pour une semaine par une famille ou un petit groupe d’amis, les croisières sont conçues "sur-mesure", généralement en fonction de l’endroit où le voilier termine la croisière précédente. Pour une semaine au départ de la Toscane (après séjour au Borgo Santo Pietro par exemple), l’itinéraire serait le suivant :

1er jour : embarquement à Scarlino et navigation vers l’île d’Elbe (2 heures)

2ème jour : navigation vers Porto Vecchio en Corse (7 h30)

3ème jour : Porto Vecchio-Bonifacio (1h30)

4ème jour : navigation vers la Costa Smeralda en Sardaigne (1 heure)

5ème jour : Costa Smeralda

6ème jour : navigation vers l’île de Giglio en Toscane (8 heures)

7ème jour : navigation entre Punta Ala et Scarlino (3 heures)

Le schooner Satori passant régulièrement l’hiver à Bodrum pour une remise en état, la dernière croisière peut se dérouler à travers les îles grecques du Dodécanèse : Kos et Symi notamment, avec quelques haltes le long du littoral turc pour découvrir les ruines de l’ancienne cité de Kinos.

/

BIENVENUE A BORD

Les hôtes de Satori disposent de 5 suites avec chacune sa salle de bains, dont une Master suite (avec une grande baignoire en cuivre !) et un espace spa pour des massages avec les produits Seed to Skin exclusivement conçus pour le Borgo Santo Pietro. Sous la direction du capitaine Ali Aker, huit membres d’équipages assurent un service digne d’un 5 étoiles. Les repas sont assurés par deux cuisiniers dont l’un des chefs étoilés de l’hôtel lesquels se relaient chaque semaine à bord du voilier.

Au plaisir de la navigation dans les meilleures conditions de confort, le voilier ajoute l’accès à tous les attraits d’un séjour balnéaire. Il embarque notamment une incroyable gamme d’appareils pour profiter de la mer : un mignon voilier Optimist pour les enfants, deux jetskis Yamaha, tout l’équipement pour le ski nautique et le Wake-board, une bouée à tracter, deux Paddle, trois kayaks et deux Seabobs. Ces petits engins à moteur électrique qui permettent de filer à la surface de l’eau et en plongée. Comme James Bond ! Sans oublier quatre Gocycle G3, la Rolls Royce du vélo à assistance électrique. Parfaits pour des balades à la découverte du rivage et de ses villages…

Renseignements :
Borgo Santo Pietro : borgosantopietro.com et relaischateaux.com
Satori : satoriyacht.com

Articles associés

Recommandé pour vous