Mode

Qui sont les trois nouvelles égéries de Messika ?

Kate Moss, Sylvia Hoeks et Joan Smalls ont été choisies par Valérie Messika pour incarner la nouvelle collection Lucky Move.
Reading time 3 minutes
© Mert & Marcus

Pour sa nouvelle collection Lucky MoveValérie Messika a choisi de mettre en scène trois icônes contemporaines pour casser les codes de la joaillerie parisienne. Après Gigi Hadid,la joaillère a fait ainsi appel à l'cône Kate Moss, Sylvia Hoek et Joan Smalls… "Je voulais composer un trio de filles, une bande qui représenterait les femmes dans leur diversité et où chacune, quel que soit leur âge, incarnerait un type de beauté", déclare la créatrice.

Capturée par le duo de photographes mythiques Mert & Marcus, la campagne insuffle une énergie folle aux collections Messika : l’énergie des diamants. En bleu, la nouvelle collection Lucky Move, toute en rondeur, aux accents ludiques et poétiques, sera dévoilée en septembre prochain.

1567199983912793 valerie messika and her muses shot by mert marcus
© Mert & Marcus

"Kate Moss est depuis toujours ma muse, c’est LE monstre sacré de la mode doublé d’une icône rock n’ roll. Kate est surtout une femme libre. Quant à l’actrice néerlandaise, Sylvia Hoeks, elle m’a séduite par sa personnalité et son caractère. Enfin, j’ai choisi Joan Smalls pour son physique spectaculaire, elle dégage un glamour très contemporain. Au-delà de la joaillerie, ce trio affiche une attitude. Ce sont des femmes fortes qui insufflent leur propre style aux bijoux. Elles prennent l’ascendant sur les diamants et non l’inverse. C’est, de fait, la grande spécificité de la joaillerie de Messika" souligne la créatrice à propos de ces nouvelles égéries.

1567199978000939 bts sylvia hoeks for messika shot by mert marcus 1 1567199977942339 bts kate moss for messika shot by mert marcus 2
1567199977902946 bts joan smalls for messika shot by mert marcus 8
© Mert & Marcus

En une dizaine d’années seulement, les bijoux de Valérie Messika, reconnaissables entre mille, se sont hissés au rang d’incontournables. "Cette collection est un moyen pour nous de réinventer Move. L’inspiration vient des médailles qui constituent des porte-bonheurs, des talismans. Les bijoux de Lucky Move offrent aussi un porté multiple", ajoute la créatrice de Messikaqui a fait du diamant sophistiqué sa marque de fabrique.

Sur ces cercles et ces ronds d’or jaune, rose ou blanc, les diamants font claquer des chokers incandescents, habillent, sur des néo-chaînes de forçat, des pendentifs XXL, éclairent des chevalières à géométrie variable. Réversibles, tout or à l’extérieur, pavées à l’intérieur et inversement, les Lucky Move peuvent être, côté pile, gravés de prénoms, de dates, de doux messages… Certains pendentifs tournent sur eux-mêmes, offrant ainsi un touché versatile et ludique. Une collection sexy dont l’attraction repose sur le contraste entre la douceur des médailles et la force du design géométrique du motif Move.

Articles associés

Recommandé pour vous