Mode

Les solaires les plus arty de l’été sont créées par les étudiants de l’Académie d’Anvers

A eux trois, ces étudiants en Master de l’Académie d’Anvers forment la nouvelle garde de la mode belge. Après une première collaboration fructueuse avec les solaires Komono l’an dernier, l’école de mode la plus en vue du pays renouvelle son partenariat cette année, autour de trois modèles aux accents arty, et en édition très limitée.
Reading time 4 minutes
© Komono

C’est dans un cadre particulier, en pleine période post-Covid, que les étudiants en Master de l’Académie d’Anvers ont présenté leur défilé de fin d’année. Distanciation sociale oblige, l’événement s’est déroulé à huit clos et a été diffusé online.

Depuis l’an dernier, l’un des moments les plus marquants des présentations des collections de fin d’année réside dans la création de lunettes de soleil, véritables objets de désir, en collaboration avec le label belge Komono. Après les modèles façon masques strassés de l’an dernier, les trois étudiants sélectionnés cette année dévoilent des montures aux accents arty, véritables pièces d’art, dont la patte "Académie d’Anvers" se fait résolument ressentir. Au programme ? Trois modèles donc, imaginés par Annemarie Saric, Florentina Leitner, toutes deux originaires d’Autriche, et Karolina Widecka, dont les racines viennent de Pologne et Ukraine.

Komono x Annemarie Saric

Inspirée des concept-cars de la fin des années 70 et de leurs qualités aérodynamiques, la monture d'Annemarie Saric, à l’allure futuriste, se caractérise par des verres graphiques et des détails complexes sur les branches au niveau des tempes. Crées par une technique de découpage et de collage de pièces de voitures anciennes, les lunettes se caractérisent par leur effet très sculptural. Effet Retour vers le futur garanti.

1593429640405660 komono x annemarie saric 1
© Komono

Komono x Karolina Widecka

En enquêtant sur la dualité entre une apparence fragile et une forme extrême, Karolina Widecka propose une capsule imprégnée de superstition et de symbolisme. Inspirée par l'art religieux mexicain, les lunettes fonctionnent comme un gage de protection pour celui ou celle qui les porte avec leur ligne supérieure en "verre brisé".

1593429695397254 office 21593429695521326 swamp 1
© Komono

Komono x Florentina Leitner

Florentina Leitner s'est inspirée des années 60 et de son art psychédélique pour créer une paire de lunettes dont la monture a été étirée et liquéfiée jusqu'à obtenir un effet de spirale. Rendant hommage aux icônes de l'art de l'époque comme Peggy Guggenheim, la capsule est une réinterprétation moderne des lunettes d'avant-garde d'antan.

1593429720488825 030 florentina leitner
© Komono

Pour mettre la main sur l’un de ces trois modèles must-have, il faudra être rapide. La collection sera disponible au prix de 199 euros en édition ultra limitée sur l’e-shop de Komono, mais aussi dans les flagships et revendeurs, à compter du 1er juillet 2020. La bonne nouvelle ? À l'initiative des étudiants, une partie des recettes de cette vente sera reversée à Survived and Punished, une organisation basée aux États-Unis qui soutient les survivantes de violences masculines et sexuelles qui ont été incarcérées ou ciblées par les forces de l'ordre.

Articles associés

Recommandé pour vous