Mode

Coup de cœur pour la collection éthique de Natan x Akra

Alors que le raphia s’impose comme l’une des tendances les plus en vue de l’été 2020, Natan imagine une collection capsule en association avec Akra, un projet social engagé vers l’humain. A la clé ? Une collaboration éthique et ultra mode visant à soutenir des artisans africains et sud-américains, tout en mettant en lumière leur savoir-faire.
Reading time 3 minutes
© Natan

Lors de son défilé printemps-été 2020, Maria Grazia Chiuri présentait une collection ponctuée de détails en raphia pour Dior. Le tout, dans un décor visant à sensibiliser la fashion sphère aux enjeux écologiques. Aujourd’hui, après avoir ouvert sa toute première boutique parisienne, c’est la maison belge Natan, qui mise sur le raphia pour s’engager vers une mode plus éthique. A travers une collection capsule conjuguant couture et savoir-faire traditionnel, la maison s’est associé au projet social Akra, qui contribue à améliorer le bien-être et le développement de communautés féminines en Afrique et en Amérique latine. Résultat ? Des vêtements et accessoires aux accents estivaux, comme un t-shirt en paille ultra couture, une ceinture XXL, un sac rond et même des boucles d’oreille. 

La bonne nouvelle ? Le projet social Akra consacre son action à soutenir des communautés d’artisans à Madagascar, au Brésil et au Pérou, et permet à des femmes de vivre de leur savoir-faire, pour être autonomes dans leur vie quotidienne et dans l’éducation de leurs enfants. Akra est ainsi présente depuis plus de 10 ans sur le marché Européen avec le développement de produits haut de gamme pour des grandes marques de luxe et de prêt-à-porter. Samuray Martins, le fondateur de la société basé en Belgique explique : "Nos techniques uniques représentent des alternatives de revenus pour des centaines de familles. L’intention du projet Akra est principalement de relancer l’utilisation des fibres naturelles, remplacées par l’utilisation d’articles synthétiques et de cuir, et surtout de valoriser le travail artisanal."

Ces sacs et accessoires entièrement naturels sont fabriqués uniquement à partir de fibres locales brésiliennes extraites des palmiers buriti et piaçava. Une fois ces fibres collectées de manière durable dans les plantations locales, elles sont livrées aux artisans de petites communautés riveraines du nord-est du Brésil, qui utilisent des techniques traditionnelles de tressage et de macramé exclusivement développées au Brésil. Pour sa collaboration avec la Maison Natan, Samuray Martins a utilisé des fibres naturelles endémiques de raphia. La fibre 100% organique a été triée avec soins par les artisans, puis teintée avec des pigments naturels. La souplesse de cette matière éthique choisie pour cette collaboration lui permet d’être crochetée comme une laine.

Articles associés

Recommandé pour vous