Mode

5 choses à retenir du défilé Chanel Croisière 2020

Au cœur d’une gare de style Beaux-Arts installée sous la Nef du Grand Palais, Virginie Viard, directrice artistique de Chanel, présentait son défilé Croisière 2020. Voici les 5 choses à retenir de cette toute première collection qu’elle réalisait à elle seule.
Reading time 4 minutes
© Olivier Saillant

C’est à un voyage imaginaire que Virginie Viard, directrice artistique des collections mode de la maison Chanel, qui succédait à Karl Lagerfeld en février dernier, conviait ses invités à l’occasion de la présentation de la collection Croisière 2020 de la maison. Sous la Nef du Grand Palais, la maison de la Rue Cambon transformait les lieux en hall de gare parisien de style Beaux-Arts, avec ses quais et son élégant café-restaurant Le Riviera. Entre la palette de couleurs pastel tranchant avec les iconiques noir, écru et blanc, les imprimés graphiques ou les détails rappelant les stations de train, zoom sur les 5 choses à retenir du défilé Chanel Croisière 2020.

1556899977226140 05 2019 20 cruise collection decor pictures by olivier saillant
© Olivier Saillant

Le vestiaire inspiré par le voyage en train

1556900009443362 gettyimages 1146689912
© Stephane Cardinale/Getty Images

D’un raffinement extrême, une pochette coussin en coton blanc est brodée d’horloges tandis que la lampe de cheminot est détournée en minaudière en résine strassée. Dès les premiers accessoires présents sur le catwalk transformé en quais de gare, le ton est donné. La collection entière est en réalité un hommage rendu à Gabrielle Chanel qui débuta sa plus grande histoire d'amour avec Boy Capel, joueur anglais de polo, sur l'un de ces quais.

Les tons lilas inspirés de Claude Monet

1556900090053653 gettyimages 1146700046
© Estrop/Getty Images

Entre les iconiques silhouettes blanches, noires et écrues de la maison défilaient des looks aux tons pastels. L’un d’entre eux, une chemise en tweed à double rangée de boutons, faisant éco aux codes de la maison, se paraît d’un élégant dégradé lilas et bleu dont la présentation est directement inspirée du célèbre tableau "La Gare Saint-Lazare" de Claude Monet.

La dentelle brodée inspirée des horloges de gare

1556900611488021 06 621556900611552588 08 66
© Chanel

L’inspiration majeure de la collection ? Les voies de chemin de fer, et tout ce qui s’y rapporte, comme les iconiques horloges présentent aux quatre coins des gares. Les motifs en dentelle brodés présents sur certaines pièces ont ainsi été directement inspirés par les horloges, ne manquant pas d’indiquer l’heure, ou de se parer du symbolique double C de la maison.

L’uniforme masculin réinterprété

1556900628874366 01 01
© Chanel

Le soir, les tabliers en lin blanc ou noir deviennent des fourreaux à col chemise amovible, ourlés de la chaîne de Chanel ou brodés de fleurs. Ouverte sur un bandeau à grand nœud, la rigueur d’une liquette d’homme à plastron plissé est cassée par le choix d’un organdi transparent. Portée avec un grand pantalon en toile, une chemise masculine en popeline se transforme en top à dos nu, taille haute smockée et volantée. Le nœud papillon attendu devenant alors un ruban de satin noué et piqué d’un camélia.

La silhouette hommage à Karl Lagerfeld

1556900649129330 11 79
© Chanel

Disparu en février dernier, Karl Lagerfeld, directeur artistique légendaire de la maison, était pourtant bien présent dans la gare Chanel. Virginie Viard rendait hommage au couturier au travers d’une robe longue noire et ceintrée upgradée un maxi col blanc, comme seul le designer allemand savait les porter. 

Articles associés

Recommandé pour vous