Beauté

Faut-il encore aduler le yoga ?

Avec la confinement, nombreux sont ceux qui se sont tournés vers la pratique du yoga. Pour survivre psychiquement à l’anxiété ambiante ou pour illustrer son meilleur Sirsasana sur les réseaux : à chacun ses motivations. Mais la pratique ne deviendrait-elle pas une injonction moderne ?
Reading time 3 minutes
© Instagram @joja

Le marché du zen a connu un essor flamboyant en seulement quelques années. Et le confinement que nous avons récemment vécu a davantage encore suscité l’engouement auprès de tous. Reportages télé, stories Instagram, articles à tout-va : impossible d’être passé à côté du mantra "Mon corps est un temple", serinant de méditer dès l’aube, bien manger, faire du sport et du yoga. Si l’intention se veut bonne, c’est pourtant devenu une tyrannie…

 

Dictature Made in Internet

Début 2019, le journal britannique The Guardian annonçait une augmentation de 13,3% des ventes de livres dédiés au bien être. Désormais, pour être tendance, il faut être zen et équilibré sur tous les plans. La quête du bonheur se meut en une norme 2.0, où la démonstration a pris le pas sur son but premier, à savoir celui d’être dans l’acceptation de soi en dépit du regard des autres. Car, oui, ces nouveaux gurus wellness à la plastique parfaite, souples comme du chewing-gum et beaux comme des dieux, n’ont rien des maîtres yogis qui devraient nous inspirer. Pire encore, ils nous font culpabiliser. Leurs prouesses physiques pointent notre incapacité à toucher nos doigts de pieds. Leur corps fuselé est contraire à la mouvance du body positivism. Et leurs assiettes 100% healthy sont bien loin des cheat meals que nous nous autorisons. Et voilà que le bien-être tant recherché n’est plus qu’un impératif moral, en tout point contraire à ses motivations originelles.

 

Pratiquer sans prise de tête

Face à tant d’injonctions, le yoga a perdu sa valeur profonde. Si l’on ne vous demande pas d’aduler la pratique et de vous y dévouer corps et âme, par pitié, ignorez enfin ces instayogis malsains, qui fleurissent chaque jour un peu plus sur les réseaux sociaux. Pour autant, il se révèle très salutaire de s’adonner ponctuellement (ou plus, selon les profils et les désirs de chacun) au yoga. Réalisé en pleine conscience et en toute bienveillance, l’entrainement apporte de nombreux bénéfices au corps. Sa propension à réduire le stress notamment, un besoin ô combien nécessaire au quotidien, mais plus encore suite à cette anxiogène période de pandémie. Mais aussi, cet exercice renforce les os, confère un équilibre et une stabilité optimales, soulage les douleurs chroniques du dos et du cou, ou encore améliore les fonctions cérébrales. Tant de bénéfices qui font rêver mais qui ne doivent pas devenir une quête imposée ou insensée. Le tout est de savoir mettre de la conscience sur chaque mouvement et, enfin, apprendre à embrasser son corps tel quel.

Articles associés

Recommandé pour vous