Art & Culture

Qui est Matthieu Litt, vainqueur du Prix Jeunes Artistes 2019 ? 

Dans la catégorie photographie, le Prix Jeunes Artistes du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de l’édition 2019 a été décerné à Matthieu Litt, un photographe jouant des effets d’optiques pour brouiller la perception entre premier plan et horizon. Zoom sur le parcours de l’artiste à la fois énigmatique et poétique.
Reading time 2 minutes
© Matthieu Litt

Graphiste au départ, c’est à l’École supérieure des Arts Saint-Luc Liège que Matthieu Litt découvre l’art de la photographie. Ce qui le passionne? La malléabilité de l’espace, la faculté de tromper l’œil sur ce qu’il croit voir. Dès lors, son art a consisté à photographier des objets éloignés tout en les faisant sembler proches les uns des autres. Un piège pour l’œil dont la perception devient brusquement aberrante. Une abberation riche esthétiquement mais qu’il ne manque pas d’utiliser à des fins plus philosophiques, notamment pour éveiller la conscience du spectateur : la vision n'est pas toujours un vecteur d'information fidèle.

Un fil rouge commun à ses différentes expériences photographiques qui a révélé sa patte lui permettant de se faire rapidement un nom dans le champ des créateurs émergents en Belgique. En trois ans à peine, il sort "Horsehead Nebula" et "Tidal Horizon", ses deux premiers livres très appréciés par la critique et les amateurs avertis, ayant respectivement pour décor les anciennes républiques soviétiques et la Norvège. Un travail remarqué et salué par un tapis d’experts composés d’artistes, enseignants, critiques d’art et députés lors de concours. En compétition avec trois autres artistes, Camille Dufour, Anne-Sophie Guillet, et Stéphanie RolandMatthieu Litt a finalement convaincu le jury à travers sa contribution à l’exposition "Réinitialisé", rassemblant le travail de ces quatre artistes. 

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles récompense, chaque année, un ou une jeune artiste de moins de 40 ans, de la Communauté française dans le domaine des arts plastiques. Outre la reconnaissance de ses paires, Matthieu Litt s’est vu également offrir la somme de 6 000 €.

L’exposition "Réinitialisé" est accessible gratuitement jusqu’au 3 novembre du mardi au dimanche de 11h à 18h au centre d’art contemporain le Wiels, situé au 354, avenue Van Volxem à 1190 Bruxelles.

Articles associés

Recommandé pour vous