Voyages

Les photos des plus belles îles des Seychelles qui nous font rêver avant l'été

Le pays porte un nom de paradis. Ses plages font rêver les voyageurs et chacune de ses 115 îles demeure un exceptionnel sanctuaire nature. Bienvenue dans le monde initial. On y va le plus tôt possible !
Reading time 5 minutes

Or et vert. Plages d’un côté, chaque île les siennes, toujours plus belles, plus harmonieuse, plus désertes. Forêts de l’autre, cocotiers joliment penchés comme pour caresser le sable, banyans, flamboyants, arbres à pain, eucalyptus, filaos… Le tout, sous un ciel clair baigné d’une réjouissante douceur tropicale. Une déesse inspirée a semé 115 perles au beau milieu de l’océan Indien, juste en dessous de l’Equateur.

Débarquer aux Seychelles provoque forcément un choc. Celui d’un hymne aux matins du monde, celui de terres taillées pour les voyages au long cours qui décident de planter ici leurs quartiers de bonheur robinson. Prière alors d’oublier ses repères habituels pour en venir à l’essentiel, soleil, oiseau, vague, vent. Saluer le pêcheur qui lance sa barcasse à travers la vague claire, applaudir les bambins de l’école qui jouent au foot sous les frangipaniers, prendre son temps de paresse dans le creux d’un bloc de granit rose, admirer les feux du couchant puis succomber au vertige des milliers d’étoiles qui mènent le bal des nuits tropicales. Et si les Seychelles, toutes couleurs de peau confondues, mais simplicité venue droit du cœur, nous confiaient une certaine idée du bonheur ?

Les vacances aux Seychelles se déclinent en plusieurs versions. Toutes divines. La plus simple consiste à choisir un hôtel sur l’île principale, Mahé, qui en propose de nombreux soigneusement étoilés. L’île capitale où se trouve Victoria et son petit marché de cartes postales, concentre 90% des 95 000 habitants de l’archipel. Mais la formule la plus désirée consiste à séjourner sur plusieurs îles en complément de Mahé.

Vingt minutes d’avion plus loin flotte Praslin. Celle-là est célèbre pour sa forêt primaire, la Vallée de Mai où pousse la fameuse coco de mer aux formes féminines si suggestives, ainsi que pour ses plages, Anse Lazio, Possession, Georgette (sur le domaine du très bel hôtel Lemuria), régulièrement désignées comme "les plus belles du monde". Dont acte, car c’est un peu vrai.

Troisième escale, La Digue, à 30 minutes de navigation depuis Praslin. Une pépite. Un village tout en nonchalance, une ambiance d’éternelles vacances, des plages comme Anse Source d’Argent championne des shootings de mode et un quotidien tout en douceur qui raconte le monde idéal. Comme tout nouvel arrivant, louer une bicyclette et laisser aller au gré de l’inspiration. Ne pas s’étonner lorsqu’une tortue centenaire croise la route et interdit l’impatience. Ainsi vit La Digue.

Au-delà, le miracle des Seychelles se poursuit, à l’abri d’adresses volontairement installées à l’écart du monde, loin de ses urgences. Ce sont les "île-hôtel", des territoires grands comme un confetti où les seuls habitants sont les résidents d’un établissement magnifiquement étoilé. Nature grandiose soigneusement protégée, essences précieuses et oiseaux rares. L’île Denis a été le précurseur de la formule et maintient sa divine excellence. Depuis, d’autres se sont inscrites sur ce registre peu commun, North, Frégate, Alphonse, Silhouette, Félicité… Hébergement grand luxe, villas avec piscine, plages divines, service de palace, gastronomie digne des étoiles… Bref, seul au monde dans un décor d’aube des temps. Ainsi soit île.

 

 

Y loger :
Carana Beach, environ 400€ la chambre double. www.caranabeach.com
Raffles Praslin, environ 850 € la villa double. www.raffles.fr
Domaine de l’Orangeraie, environ 500€ la chambre double. www.orangeraie.sc
Denis Private Island, environ 1 100 € la villa double. www.demisisland.com

Se renseigner :
Office de Tourisme des Seychelles.
Tél. : 01 44 53 93 20 et www.seychelles.travel.com

/

Articles associés

Recommandé pour vous