Voyages

Arles : l'été joue les prolongations entre art, fête et partage

La fin de la saison estivale n'est pas synonyme de rupture d'activité pour la ville d'Arles. Alors que les Rencontres de la Photographie touchent peu à peu à leur terme, la manifestation Été indien(s) prend le relai et promet de prolonger les festivités.
Reading time 3 minutes

Tandis que la grisaille belge et le train-train quotidien se sont rapidement réimposés dans nos vies, la ville d'Arles nous offre un souffle de liberté avec son Festival été indien(s). Pour cette 4ème édition, c'est le thème MIDI qui est à l'honneur. Un mot qui revêt de multiples symbolismes : à la fois une région, un moment du jour, mais surtout la promesse d’un moment partagé.

Comme une invitation au voyage, l'événement est ponctué de temps forts artistiques et culturels. À travers un parcours de lieux décalés et méconnus — chapelles, galeries, domiciles privés, hôtels, places, restaurants —  Été indien(s) incite à suivre les douze coups de Midi à Minuit sur des parcours d’œuvres, de sons, de rencontres, et d’expériences délicieusement insolites. Le festival y convie tous ceux qui incarnent les cultures méditerranéennes d’hier, d’aujourd’hui et de demain, soit 350 acteurs mobilisés dans 85 lieux lors de 115 événements. Tous ces artistes qui font que les arts culinaires, le mobilier, l’architecture ont dans leurs domaines respectifs une saveur et un goût enviés dans le monde entier.

/

Pour trois longs week-ends, Arles s'impose naturellement comme la destination à privilégier pour un break essentiel. Le soleil brille, les températures sont encore douces et une certaine aura culturelle plane au détour de chaque rue.

Parmi les moments phares du festival ce week-end, ne manquez pas l'aïoli géant qui va embaumer la Place du Forum, la Frit Party du Café de la Paix autour du célèbre chichi frégi, la soirée Saké du soleil levant à La Cave des Saveurs, les peintures de Florent Groc à la Maison Close, Emmanuelle Luciani pour une immersion sonore inédite dans la Chapelle de La Madeleine, ou encore Star Monkeys pour un DJ set exclusivement vinyle. Pour les jours restants, sont d'ores et déjà annoncés d'autres hot events à l'instar de trois dîners "Brutalistes" concoctés par les cheffes Margaux et Mahaut et le designer Maxime Lis, mais aussi d'un barbecue géant, d'un traditionnel tournoi de pétanque, d'un concert sous les platanes, de la réouverture du Cargo de Nuit avec Boombass et son frère Sinclair, de la curiosité autocollante Décalcomania signée Thomas Mailaender, de la déambulation sonore originale d’Emmanuel Solandou, puis du tant attendu week-end aux arènes — au sein desquelles  la grande cheffe Reine Sammut mitonnera un audacieux couscous aux saveurs de la Méditerranée.
 

 

La programmation des semaines à venir est à retrouver sur eteindiens.com
@eteindiens

Tags

vacances

Articles associés

Recommandé pour vous