Voyages

10 bonnes raisons de passer le week-end à Fontainebleau

Situé à soixante kilomètres au sud de Paris, Fontainebleau a connu aux premiers jours du déconfinement une véritable ruée de Parisiens en quête de nature et d’espace. L’Officiel vous livre quelques très belles raisons de redécouvrir la ville royale.
Reading time 13 minutes

Le Château

Napoléon disait du Château de Fontainebleau qu’il était la vraie demeure des rois. Et il y en eût des rois ! De Louis VII à Philippe Le Bel, de François 1er à Henri IV, de Louis XII à Louis XV. Des reines aussi. Puis vinrent les empereurs, Napoléon, lui-même, qui y fît ses adieux, Eugénie et Napoléon III qui y vécurent. Marie Antoinette devait y laisser son empreinte sous forme de salons raffinés. François 1er au travers de salles et de jardins, celui de Diane tout particulièrement. Fontainebleau, c’est cette éblouissante rencontre des plaisirs et du pouvoir, de l’intime et du politique. Chefs d’œuvres de la Renaissance, reflets de la grandeur de Napoléon 1er, le château, ses jardins, sont le témoignage de huit cents ans d’art et d’histoire.

 

La Forêt

25 000 hectares de chênes, de pins sylvestres et de hêtres, de pins maritimes et de châtaigniers, la forêt domaniale de Fontainebleau, ancienne forêt de Bièvre, a été dans sa majeur partie, façonnée par les rois de France qui y trouvaient matière à chasser à cour. De chemins sablonneux, en crêtes rocheuses, la forêt se prête à tant de balades que l’on ne s’y perd pas : 365 kilomètres de promenades y sont balisés.

Poètes, écrivains et peintres ne s’y sont pas trompés, Alfred de Musset et George Sand, Chateaubriand, Victor Hugo et Stendhal, Balzac, Stevenson, Mallarmé et Proust, puis, Claude Monet, Auguste Renoir et Sisley et les maîtres de l’école de Barbizon, tous ont vanté la beauté des lieux.

On s’y promène, y pique-nique, s’y aventure en quête de champignons, en saison, y court, y rêve, toute l’année durant, dans des décors à faire rougir de jalousie les plus beaux sites naturels au monde.

 

En ville, de la rue de France à la rue des Sablons

L’une est roulante, l’autre piétonne. Rue de France, donc, se trouve un fleuriste comme on les aime : Laissez Verdure. Des fleurs coupées, des champs, des hortensias puis des plantes, rosiers, camélias, quelques espèces rares que Claude vous explique.

A quelques pas de là, Aude vous accueille tout sourire à L’Eclat du vin. Des bouteilles choisies, une cave bien pensée en accord avec des vignerons choyés. Un rapport qualité-prix rare. Puis c’est la rue des Sablons. Des pavés, d’anciens réverbères, les commerces qui se succèdent sans se ressembler. La boucherie Désiré qui a eu la fantaisie de créer quelques saucisses au cannabis, mais qui est plus connue pour son bœuf, celui-là même que l’on retrouve dans bon nombre de restaurants étoilés de France et de Navarre. La Poissonnerie du Littoral qui a la belle idée de vous faire cuire des saumons entiers, désarrêtés, accompagnés d’une sauce légère, à déguster froid, chez soi, où pourquoi pas, en forêt. Les fruits et légumes d’Au Rythme des Saisons, cerises goûteuses, asperges splendides, servis par Sylvain et Jeremy, les fromages de Brie de la Ferme des Sablons, les baguettes au levain et pâtisseries remarquables de Dardonville, les Chocolats de Fréderic Cassel puis les pâtés primés, saucisses aussi (sans cannabis celles-ci) et les volailles du Gâtinais du Pintadeau des Sablons. J’en passe et en oublie. C’est la vie…C’est la vie.

 

Les chevaux

Plus qu’une tradition, les chevaux sont dans l’ADN de Fontainebleau. De l’hippodrome de la Solle, l’un des plus anciens de France, posé au milieu de la forêt où les courses se succèdent tout au long de l’année, au Grand Parquet, où les concours hippiques internationaux excellent. Pourtant, et au-delà du spectacle, Fontainebleau est le siège de l’école militaire équestre qui accueille aussi des civils… Tout cela sans oublier les promenades à cheval proposées par les clubs équestres du cru durant une journée, un week-end. Les allées sablonneuses réjouissent tout particulièrement les chevaux, et les cavaliers s’en donnent à cœur joie, entre fougères sauvages et incroyables rochers.

Promenades équestres : Les Écuries de la Faisanderie.
www.ecuries-de-la-faisanderie.com
Tél. 01 64 22 63 49

 

Le Marché

Les mardi, vendredi et dimanche, tout au long de l’année, l’un des plus beaux marchés d’Ile de France se tient Place de la République en plein cœur de la cité.

Producteurs locaux de fruits et légumes, de fromages, de truites et de saumons fumés du Gâtinais, olives du Luc, stands de "Street Food" malins, des truffes, des épices, des poulets d’ici, de fermes proches… Plus de 100 commerçants s’y retrouvent trois fois par semaine en un lieu classé comme "Marché d’exception" par le Conseil National des Arts Culinaires.

 

Enchères ? Vous avez dit Enchères ? 

"Une fois, deux fois, trois fois ! Adjugé. Vendu ! La Lamborghini Miura P400 S de 1960 est à Monsieur." La salle des ventes Osenat de Fontainebleau est bondée. Il faut avouer que les automobiles anciennes feraient craquer jusqu’au plus fervent adepte du vélo comme unique mode de locomotion. En ce jour, c’est pour près de 2 500 000 euros que sont partis les bolides vintages et autres voitures de luxe.

Pour autant, l’étude Osenat, au-delà de son appétence pour les vieilles autos, est naturellement l’une des salles de vente les plus connues au monde par les amateurs de Napoléon. Mais pas seulement. Et les ventes se succèdent, non sans un certain faste. Bibelots et meubles, mode vintage, bijoux anciens. Une ambiance. Un Must.

Etude de Maître Osenat
www.osenat.com
Tél. 01 64 22 27 62

 

Galerie d’Art

Ce fût le premier happening culturel post Covid de la ville de Fontainebleau. Art Fontainebleau, galerie d’art moderne et contemporain de la ville, y a créé le tout nouveau spot d’art urbain de la cité. Un mur ancien, vu, tant de la galerie que de la rue des Trois Maillets où Patrick Moya, à l’occasion d’une rétrospective qui lui est consacrée, a réalisé cette première œuvre de street-art éphémère. D’autres artistes suivront, parmi ceux que représente la galerie. Au programme potentiel : Jean Paul Proix, Masahito Hiranuma, Laetitia Giraud, Olivier Long, mais aussi Sophie Morisse ou Luc Chopplet… Le mystère reste entier. Il n’en est pas moins qu’Art Fontainebleau fait un travail épatant, et que l’on s’y rend, pour regarder, ressentir, acquérir.

Art Fontainebleau
10, Rue des Maillets
www.artfontainebleau.net
Tél. 06 07 06 10 28

 

Escalade, chiens de traîneau et montgolfières 

Ah ! L’escalade de bloc. Les amateurs et pratiquants chevronnés de varappe viennent du monde entier en forêt de Fontainebleau pour pratiquer l’exercice. Des parcours sur des blocs de grès s’apparentent aux différents niveaux de difficultés d’alpinisme en montagne. Des gorges de Franchard aux gorges d’Apremont, du Cul du Chien au Diplodocus… Ca grimpe… Ca grimpe.

Plus près du sol, tirés par quatre ou six chiens, les bolides filent dans les sentes forestières. Des traineaux sur roues, familiaux ou pour amateurs de sensations fortes qui permettent de découvrir autrement le massif de la forêt de Fontainebleau.

Et puis là-haut, dans le ciel, s’envoler dans une montgolfière, survoler le château, la ville et la forêt, en un spectacle rare, puissant, poétique.

Montgolfières : France Montgolfières
www.franceballons.com
Tél. 03 80 97 38 61

Chiens de Traineau
www.evasion-canine.fr
Tél. 06 32 68 82 26

 

Antiquités 

Une maison d’antiquités pour vivre comme en un château. Cheminées anciennes, meubles, luminaires, curiosités d’un autre temps, sculptures animalières. Un voyage à lui tout seul.

Thierry May
213 rue Saint-Merry
Tél. 01 64 22 05 46

 

Gastronomie

Au 43, rue de France est l’Axel. Un restaurant 1 étoile comme on en rêve. Un décor tout en sobriété, une assiette à se pâmer. L’œuf translucide en raviole, pata Negra et sa sauce aux champignons laisse un souvenir inénarrable, le ris de veau braisé à l’artichaut, pommes soufflées et sauce à la moutarde de Meaux est incomparable. Une assiette aussi riche que légère, tout le savoir-faire de Kunihisa Goto, Japonais amoureux de la France. La France, à Fontainebleau, le lui rend bien.

L’Axel
43, rue de France
01 64 22 01 57
www.laxel-restaurant.com

Bien sûr, me direz-vous, Fuumi, restaurant japonais peu commun, est l’annexe de l’Axel. Pour autant, le tout jeune restaurant japonais propose une autre cuisine que le navire amiral. On y déguste des plats traditionnels japonais, généreux, parfumés, surprenants.

Fuumi
39, rue de France
Tél. 01 60 72 10 32
www.restaurant-fuumi.com

A l’Air du Temps, la terrasse est merveilleusement exposée, ce qui sans doute explique le sourire de Charley qui tient les rennes de la maison. C’est une brasserie moderne à la cuisine sans chichi, sobre, généreuse, conçue et réalisée avec amour. Le tout à l’entrée de la rue des Sablons, joyeusement piétonne.

L’Air du Temps
32 rue de France
Tél. 01 60 74 07 48

 

On dort où ?

A l’Aigle Noir, évidemment. Mythique, historique et idéalement placé. Un hôtel 4 étoiles comme on les aime. Des chambres fastueuses, au cœur de la ville impériale.

L’Aigle Noir
Tél. 01 60 74 60 00
www.aiglenoirhotel.com

 

Office de tourisme :  www.fontainebleau-tourisme.com
Tél. 01 60 74 99 99

Tags

vacances

Articles associés

Recommandé pour vous