Mode

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Superstar d’adidas

Happy birthday la Susperstar ! Cette année, la basket emblématique d’adidas célèbre ses 50 ans, s’imposant comme un intemporel mode porté tant par les célébrités que les sportifs, et devenu un symbole de la pop culture. Retour sur son parcours, depuis les années 70 à aujourd’hui.
Reading time 6 minutes
© adidas

Dans les faits, il n'y a rien de plus simple : une base blanche, et trois stripes noires sur le côté, rien de superflu, juste le strict nécessaire. Même si elle a souvent été déclinée dans des versions plus originales — zébrées, dorées, en velours, à étoiles... — la Superstar a toujours fini par revenir à l'essentiel : les blanches et noires, basiques et indémodables. Créée dans les années 70, elle n'a cessé de faire des allers-retours dans nos placards et dans nos cœurs, depuis maintenant plus de 50 ans. Une demi-décennie symbolique au cours de laquelle le modèle à su traverser les tendances. Retour sur son parcours.

La Superstar, icône des basketteurs

Dans les années 70, l’univers du basket est en plein boom. Les compétences des athlètes se développent exceptionnellement, et une nouvelle demande émerge en matière de baskets de qualité. Résultat ? adidas imagine une basket qui offrirait plus de puissance et de protection aux athlètes sur le terrain. Au départ, l’idée était de pouvoir faire du bout en caoutchouc de la chaussure un détail protecteur. Et elles y sont arrivées : adidas France a lancé le légendaire shell-toe, en même temps que les célébrissimes bandes sur le côté. Le nouvel emblème du basket-ball était né. Aujourd’hui encore, les pros du basket-ball conservent un lien avec la Superstar. C’est le cas de Liz Cambage, l’une des meilleures joueuses du moment. Lors des Jeux Olympiques de 2012, la basketteuse australienne fût la première joueuse à dunker durant un match. Au cours de ces mêmes Jeux, elle a emmené les Australian Opals jusqu’à la médaille de bronze et elle a remporté avec elles la médaille d’argent au Championnat du monde de la FIBA.

1582198551679794 adidas lizcambage
La basketteuse australienne Liz Cambage © adidas

Symbole de la culture hip-hop

En 1986, le groupe de hip-hop RUN-DMC propulse les Superstar au rang de star de la mode, avec la chanson "My adidas." Avec leur style contemporain, sans lacets et avec la patte de la chaussure repoussée vers l’avant, RUN-DMC a donné à la chaussure – et aux joggings coordonnés – ses lettres de noblesse dans le monde du hip-hop. La chanson était alors une réaction à la chanson anti-sneakers de Felon Sneakers. Darryl McDanniels, membre de DMC, expliquait à l'époque aux MTV : "La chanson ne parle pas seulement de sneakers, il s’agit de bien plus que ça. C’est une réaction destinée aux gens qui regardent les b-boys et disent : “Ces jeunes ne sont que des fauteurs de trouble, ils ne savent rien.” Ils nous jugent sur notre apparence, sans rien savoir de ce que nous avons dans la tête." Le moment le plus marquant ? Lorsque le groupe, alors en concert au Madison Square Garden de New York, a invité le public à brandir fièrement ses Superstar en plein concert. Un moment charnière, puisque suite à cet événement, le groupe a conclu un contrat de sponsoring d’une valeur d’un million de dollars avec adidas, une véritable révolution pour l’époque. Jamais encore une marque de sport n’avait sponsorisé un groupe musical, encore moins des rappeurs. Ce contrat a totalement transformé les partenariats entre marques et musiciens et après celui-ci, beaucoup d'autres ont suivi.

Du basket au skate, il n’y a qu’un pas

Aujourd’hui encore, la Superstar est la sneaker de skate incontournable. Sa semelle en caoutchouc était parfaite pour glisser sur scène, et cela n’a pas échappé aux skateurs. Avec ces sneakers adidas, ils peuvent faire glisser leurs pieds rapidement sur le sol en béton des skateparks. Qui plus est, la Superstar est une chaussure solide qui ne s’use pas facilement. Parfait pour un sport plutôt rude où les pieds jouent le rôle principal. Naîtra alors l’édition spéciale The Gonz adidas Superstar 80s, où les bandes noires sont devenues blanches, à la manière d’une toile vierge où les griffes engendrées par le sport deviendraient l’expression de la créativité.

1582198726166474 5537871582198726267695 mark gonzalez superstar 80s the gonz 03
© adidas

La Superstar, basket "super star" des gens de la mode

Victoria Beckham, Kendall Jenner, Gigi Hadid, Kylie Jenner… On ne compte plus les célébrités à avoir adopté les Superstar dans leur shoe dressing. La célébrité la plus symbolique en date ? Pharrell Williams, qui réinterprétait le modèle en 2015, le déclinant dans pas moins de 50 coloris ultra vitaminés, comme la traduction mode de son tube légendre "Happy." Nombre de collaborations réinterprétant le modèle ont alors suivi. Quatre ans plus tard,  c’était Prada qui apposait en décembre dernier sa griffe aux côtés des légendaires bandes noires pour en faire des baskets 100% couture.

1582198793685735 5540191582198793699932 adidas pharell superstars
La collection de Superstar de Pharrell Williams © adidas

2020, la nouvelle Superstar est née

Après 50 ans de réinterprétation de la Superstar, la basket iconique a subi un petit lifting. Alors que dans les années 70, la chaussure se démarquait par sa forme large et son gros embout, en 2020 la semelle de la Superstar devient plus étroite et le shell-toe s’aplatit légèrement, tandis que les trous à côté des bandes deviennent plus petits. Une silhouette en constante évolution donc, pour passer d’une chaussure de sport un brin large à une basket en adéquation avec les tendances actuelles. Un modèle qui risque bien de faire encore parler de lui pour les 50 années à venir. 

1582198872144085 5537801582198872127878 553759
Les Superstar liftées version 2020 © adidas

Articles associés

Recommandé pour vous