Mode

Pourquoi vous devez connaître RimRam, nouveau label belge aux influences street

De la mode, de la déco, de l’art et du design... C’est une fusion pour le moins éclectique que propose RimRam, nouveau label belge aux influences street et accents sportswear, à suivre de près.
Reading time 3 minutes
© Elodie Gerard

Cap sur Knokke, où le jeune label RimRam créé par Emiel Lierman prend ses sources, inspiré par la culture street, le design et l’art. Véritable ode à la création dans son sens large, l’artiste de 25 ans dévoile aujourd’hui une première collection de meubles et d’accessoires, des orientations inattendues, et pourtant assumées. "J’ai envie de casser l’idée de devoir entrer dans une case précise comme la société́ l’impose. J’aime l’idée de tout connecter, car je n’ai pas forcément de domaine d’application défini. Je me dis que je fais de l’art hybride. On est dans une époque où tout se mélange. Si j’ai une idée et qu’il faut que je fasse de la couture, de la sculpture ou même de la soudure pour la concrétiser, alors je vais le faire. Je n’ai pas envie de réaliser que des meubles." Un parti-pris qui se retrouve dans l’étymologie même de RimRam. D’origine flamande, cette expression signifie "tes affaires" ou "ton bazar", soit un ensemble de choses indéfinies. Fusionnant sa passion pour le design et la création, cet autodidacte lance aujourd’hui son label, après des études de sculpture à Anvers, mais aussi de design d’intérieur à Bruxelles et Paris, qui furent finalement écourtées, le milieu scolaire ne lui correspondant pas. Son style signature ? Le cube, véritable référence réinterprétée dans sa première collection, aussi bien en version table, tabouret, ou armoire. "Pour le moment, RimRam c’est de l’immobilier inspiré par la mode. C’est vraiment en manipulant que j’ai commencé à créer ma collection et le cube est rapidement devenu la référence. Je peux ainsi réaliser ce que je souhaite en changeant les proportions de la forme de départ", explique-t-il.


Au fil d'un Instagram récemment lancé, la marque dévoile ses dernières pièces confectionnées à Bruxelles, où le créateur s’est récemment installé. Se plaçant dans le sillage des créateurs ultra-polyvalents, à l’image d’un Virgil Abloh, présent aussi bien dans la mode, que dans la décoration d’intérieur, Emiel Lierman aime l’idée de toucher à tous les domaines de création, de pouvoir créer ce qu’il souhaite, aussi bien des objets comme sa collection de meubles avant-gardistes, que des projets de scénographie, des œuvres d’art ou des vêtements... Un label belge à suivre de près.

/

Photographe : Elodie Gerard
Make up artist : Marlien Echelpoels
Models : Jessica et Magalie Debacker
Directrice artiste et Styliste : Loud Milla

Articles associés

Recommandé pour vous