Mode

Pourquoi vous devez connaître Emsé Studio, le nouveau label belge 100% éthique

Avec sa collection éco-friendly et zéro déchet, la toute nouvelle marque belge Emsé Studio s’impose comme le label éthique à suivre de près.
Reading time 4 minutes
© Alice Pallot

Cap sur Bruxelles où le jeune label Emsé Studio, créé par Charlotte Mounzer, prend ses sources. Surfant sur la mouvance d'up-cycling, un terme qui désigne le fait de récupérer des matériaux ou des produits dont on n'a plus l’usage afin de les revaloriser et leur donner une seconde vie, Emsé Studio propose une mode plus éthique et plus responsable. Sans pour autant faire un trait sur le style. 

Après avoir fait ses armes auprès de grands créateurs comme Elie Saab, Balenciaga et Nina Ricci, la jeune styliste découvre l'envers du décor et la triste réalité du monde de la mode : les fins ou les annulations de stocks de tissus des grandes maisons de couture représentent une quantité colossale de déchets. Après des mois de réflexion, la jeune créatrice de 28 ans dévoile aujourd’hui une première collection de prêt-à-porter dont 100% de la production est issue de cette matière oubliée, et fabriquée dans une démarche éco-friendly : "Tous les déchets et chutes de production sont transformés en objets de décoration, les emballages pour l’e-shop et les ventes privées sont pensés de façon eco-responsable."

Un parti-pris qui se retrouve dans l’étymologie même de Emsé Studio : Emsé, pour "M.C." les initiales inversées de la créatrice, Charlotte Mounzer, et  les initiales de sa mère, aujourd’hui disparue. "Tout le concept d’Emsé Studio est un parfait mélange des valeurs que mes parents m’ont inculquées, des valeurs dont je suis fière" poursuit la créatrice. "Avec en prime, l’influence de la culture libanaise de mon père." Fusionnant ses origines belges et libanaises, Charlotte dessine ses prototypes en Belgique mais les fait façonnés au Liban. "Une contrée empiriquement liée au textile et qui bénéficie d’un savoir-faire artisanal de qualité. Une action qui permettra de créer de l’emploi et de redynamiser – même à petite échelle – son économie en crise."

1567674679647786  mg 7381 11567674679597102  mg 7344
1567674679610340  mg 7166 1
© Alice Pallot

Son style signature ? Une collection intemporelle mais contemporaine, qui se fie des effets de mode. Quant aux finitions et aux détails, là encore Charlotte Mounzer y porte toute l’attention que l’on retrouve dans les plus grandes maisons : les boutons sont gravés au nom de la marque, les biais imprimés et les étiquettes de composition cachent des petits mots doux. Toujours dans un processus éthique, la créatrice nous explique : "Pour les biais, le but est d’éviter les doublures au maximum. Dans mon cas, avec mes contraintes, elles sont en général difficiles à trouver : les maisons de couture les gardent de saison en saison, et surtout, il est important pour moi que le tissu soit roi. Au cœur de l’inspiration même du vêtement. Je ne triche pas avec des thermocollants et je ne cache rien sous une doublure. Le biais dévoile tout, la moindre erreur se voit et sur le plan esthétique, j’ai aussi décidé de l’utiliser comme une signature."

1567674728500283  mg 7306 11567674728500262  mg 6562 1
1567674728474721  mg 6490
© Alice Pallot

La bonne nouvelle ? Le jeune label vient de s'installer au Hangar, une galerie d'art située sur la célèbre place du Chatelain, au cœur de Bruxelles. Dans ce sublime endroit, dont la ligne directrice est tournée vers des artistes modernes et contemporains, Charlotte présentera sa deuxième collection du 7 au 10 novembre 2019.  "Au-delà de l’aspect 'vente', il était important de pouvoir réellement 'exposer' le cheminement de la marque et faire changer les consciences écologiques." Un nouveau label qui risque encore de faire parler de lui !

Articles associés

Recommandé pour vous