Mode

Depuis l'Italie, Gabrielle Caunesil nous raconte son confinement

Tous les jours, retrouvez les témoignages de personnalités phares du milieu de la mode, en cette période de confinement. Après Anne-Laure Mais, aka Adenorah, ou la créatrice belge Valentine Witmeur, Gabrielle Caunesil, créatrice française affichant plus d’un million d’abonnés sur Instagram, dévoile l’envers du décor de sa quarantaine, depuis l’Italie, pays le plus touché par l’épidémie de coronavirus.
Reading time 7 minutes
© Gabrielle Caunesil

Confinée en Italie depuis le début de la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus, la plus italienne des Françaises, Gabrielle Caunesil compte comme l’une des personnalités online à avoir mis son influence à profit, afin d’aider à vivre du mieux possible la quarantaine. Suivie par plus d’un million d’abonnés, la créatrice invite tous les jours sa communauté à suivre son journal de bord engagé contre l’ennui, mis en place sur le compte Instagram de son jeune label La Semaine Paris. Au fil d’une interview placée sous le signe du confinement, elle partage avec nous son nouveau quotidien, au-delà de ses conseils partagés sur Instagram.

1585650488829516 image0
© Gabrielle Caunesil

Où es-tu confinée ?

Je suis en Italie, à Bologne à deux pas du lieu où je produis mes vêtements. Cela fait maintenant plus 25 jours que nous sommes en quarantaine et je suis passée par plein d’émotions différentes. Je suis ici avec mon mari, Riccardo Pozzoli et mon chien, Lupo.

 

Quelle routine suis-tu pour vivre le quotidien actuel ?

Très honnêtement, les premiers jours en quarantaine on été terribles, énorme crise de panique, j’ai passé trois jours en pyjama, paralysée par l’angoisse. J’avais complètement perdu mon "rythme" et c’est à ce moment que j’ai eu un déclic. Si je voulais vivre cette quarantaine du mieux possible, je devais m’imposer des règles, une discipline et une routine. J’ai donc décidé de me prendre en main. En apprenant des choses nouvelles, en faisant du sport, en trouvant des techniques pour me détendre.

 

Quel impact la quarantaine a-t-elle eu sur le développement de ta marque ?

En quelques jours, peu après le confinement en Italie, toute mon équipe et moi-même avons mis en place "La semaine" de La Semaine Paris sur Instagram. Un à deux cours live gratuits par jours, cuisine, yoga, méditation, make up, barre class, hair et j’en passe, le tout dirigé par des professionnels. Le but étant de faire passer cette quarantaine le plus sereinement possible, et pourquoi pas apprendre des choses nouvelles. Ça fait déjà deux semaines et très sincèrement c’est ce qui me tient durant cette période. On a du revoir toutes nos priorités, comme tout le monde. Étant une start up, on a la chance de pouvoir prendre des décisions rapides. On a décidé de mettre en priorité la bien être de notre communauté et se concentrer uniquement sur ça.

 

Quel grand changement as-tu opéré dans ta vie depuis le début du confinement ?

Ma vie a complètement changé, dans le sens où tous nos projets se sont envolés, comme pour tout le monde. D’une certainement manière cela me pousse à vivre dans le moment présent, à chaque jourssuffit sa peine. Le plus important pour moi était de préserver les emplois de mon équipe durant toute cette période, et tous ensemble nous avons concentré nos efforts seulement et uniquement sur le bien être de notre communauté, avec les cours, mais aussi avec les tips que l’on partage tous les jours. Quand le confinement a débuté, on a parlé à une amie psychologue qui nous a délivré ses 10 conseils pour surmonter cette période sans trop de peine, ça a aidé beaucoup de gens, moi la première.

 

Ta routine sportive en période de confinement ?

Je n’ai jamais fait autant de sport ! Avec nos cours, on fait du yoga deux fois par semaine, ainsi que le barre class. Finalement, je vais être plus fit qu'avant ! Disons que ça aide, parce que pendant ce confinement, je ne fais que manger, j’apprends à cuisiner avec mon mari, entre les gâteaux au chocolat et les pâtes carbonara, je suis ravie de ces séances de sport !

1585650502951936 image1
© Gabrielle Caunesil

Un livre que tu conseilles de lire pendant le confinement ?

Je relis les classiques : "Le Pouvoir du moment présent" d'Eckhart Tolle, "Une Vie" de Simone Veil, "Trois femmes puissantes" de Marie Ndiaye, "L'Amie prodigieuse" d’Elena Ferrante et tous les livres d’Yuval Noah Harari. On d’ailleurs crée une liste de livres à lire et relire sur le profil Instagram de @lasemaineparis.

 

Les derniers films et séries que tu as bingé pendant le confinement ?

Alors je me suis refait "Twilight", j’avoue, j’adore encore aujourd’hui ! "Harry Potter" et "Kill Bill". Sinon j’adore "Sex Education" !

 

Quelle série conseilles-tu de rattraper pendant cette période ?

"Friends" ! Ca me donne la pêche, ça doit être la cinquème fois que je revois la série entière, un délice.

 

Une chose en particulier que tu as découverte sur toi-même depuis le début du confinement ?

Apparemment, je sais cuisiner ! Pour l’instant, ce qui m’intéresse, c’est qu’on passe cette période tous ensemble le mieux possible, et on verra pour la suite.

 

Une recette fétiche que tu prépares pendant le confinement ?

C’est simple, on fait des pastas italiennes tous les jours, sur la page de La semaine Paris et on partage toutes nos recettes. Demain, on fait un risotto avec notre cheffe italienne en live. Ça sera ma première fois, j’ai hâte !

 

Que vas-tu continuer à faire après la quarantaine ?

Vivre dans le moment présent, continuer le sport, la méditation, la cuisine. J’avoue avoir hâte de retrouver mon équipe, les serrer dans mes bras, ma famille. En fait, j’ai réalisé à quel point on prenait des choses simples comme acquises. Après ça, tout aura une autre saveur.

Articles associés

Recommandé pour vous