Mode

Comment Léna Situations repopularise le terme d'"influenceuse"

A seulement 23 ans, Léna Situations est devenue l’une des influenceuses françaises les plus suivies d’Instagram et YouTube… au point d’attirer l’intérêt de marque ultra luxe comme Dior ou Balmain. Grâce à une authenticité sans pareille et une maîtrise des moindres rouages des réseaux sociaux, voici comment elle a redonné ses lettres de noblesse au terme galvaudé d’ "influenceuse".
Reading time 9 minutes
© Arnold Jerocki/Getty Images

Avec 2,4 millions d’abonnés sur Instagram, 1,6 millions sur YouTube et en moyenne autant de vues sur ses vidéos, la youtubeuse/influenceuse française Léna Mahfouf aka Léna Situations figure parmi les personnalités les plus populaires des réseaux sociaux. La raison ? Une maîtrise parfaite des codes de ces plateformes digitales, et une authenticité dont les influenceuses peinent parfois à faire preuve. Décryptage d’un phénomène dont on n’a pas fini d’entendre parler en 5 points clés.
 

Elle est authentique

Crise d’anxiété, rupture amoureuse, humour sans pareil… Si Léna Mahfouf passionne autant les foules, c’est en grande partie grâce à son authenticité – en plus de son charisme. Si lors de l’avènement des influenceurs au début des années 2000, ces derniers ont pu bénéficier d’une popularité intense, c’est grâce à la découverte de ce nouveau métier dont toutes les ficelles n’étaient pas encore maitrisées. Vingt ans plus tard, ces derniers se comptent par centaines, et l’effet "clone" est devenu monnaie courante. En cause ? Une communication "good vibes only", très premier degré, parfois trop lisse, et des contenus souvent déconnectés de la réalité qui ont mené à une fatigue générale et de nombreuses critiques envers les entrepreneurs digitaux.

Dans ce paysage où il est parfois difficile de se reconnaître, Léna Mahfouf est une véritable bouffée d’air frais. A seulement 23 ans, la jeune femme n’hésite pas à partager ses failles, ses crises d’anxiété liée à sa soudaine célébrité, les origines du syndrôme de l’imposteur dont elle souffre, mais aussi ses moments de bonheur lorsqu’elle regarde Friends seule à l’Hôtel Mahfouf (le surnom donné à son lieu de vie) ou quand elle est entourée de sa bande d’amis. Bref, le quotidien finalement on ne peut plus normal d’une jeune femme qui se construit. Que l’on soit adolescente ou adulte confirmée, tout le monde peut se reconnaître dans le contenu créé par Léna.
 

Elle maîtrise les codes des réseaux sociaux comme personne

Si Léna Situations a réussi a percé dans l’univers très fermé de YouTube, c’est grâce à une recette parfaitement maîtrisée. Parmi ses ingrédients, on retrouve d’abord une dynamique de fidélisation présente à travers ce qu’elle a baptisé les "vlogs d’août". Tous les ans, durant les 31 jours du mois d’août, l’influenceuse filme son quotidien, presque 24h/24, à travers une sorte de journal de vie filmé et montés dans des vidéos d'une vingtaine de minutes. Qu’elle parte en city trip avec ses meilleures amies sur un coup de tête où qu’elle s’accorde une journée en solo, la jeune femme partage tout à la façon d’une télé-réalité nouvelle génération. Résultat ? Sa communauté en demande toujours plus, et attend avec impatience la publication du vlog du jour aux alentours des 20h50, heure à laquelle les programmes du soir commencent généralement à la télévision. Ensuite, il y a l’aspect technique. Autodidacte, Léna Mahfouf s’est formée seule au montage vidéo grâce aux tutoriels présents sur YouTube. Aujourd’hui, elle fait partie des rares Youtubeurs à proposer des vidéos dont le montage a été travaillé dans le détail avec des séquences et une bande-son ultra rythmées. Autant d’ingrédients qui font de ses vlogs des moments de pur divertissement, drôles, parfois émouvants, et surtout, authentiques.
 

Elle est engagée

Fruit de sa génération, Léna Mahfouf est une jeune femme engagée. Racisme, slutshaming, grossophobie… Elle n’hésite pas à s’exprimer sur les enjeux sociaux, comme les influenceuses le font trop peu souvent, voire jamais. Lors des manifestations historiques liées au mouvement Black Lives Matter en juin 2020, la jeune femme a ainsi créé une vidéo explicative du mouvement à destination de ses abonnés. Alors que ses homologues se sont limités à poster un carré noir, cette dernière va plus loin en sensibilisant et éduquant sa communauté au racisme systémique.

Souvent la cible de slutshaming sur Twitter, Léna arrive systématiquement à créer du contenu éducatif à partir de ces critiques dans un véritable mouvement d’empowerment féminin. A travers des stories Instagram ou des interviews accordées à divers médias, elle n’hésite pas à rappeler que c’est parce qu’elle est une femme qu’elle n’a pas la liberté de porter tel ou tel vêtement sans s’attirer une vague de harcèlement et de commentaires haineux sur les réseaux sociaux. A l’heure où les influenceuses sont suivie par des dizaines de milliers de jeunes femmes, on s’étonne que cette dernière soit l’une des rares à rappeler que non, les femmes ne sont jamais responsables du harcèlement sexiste qu’elles subissent.
 

Elle domine le monde de l’édition

Forte de son expérience dans le milieu de l’entreprenariat digital, en septembre 2020, Léna Situations sortait son tout premier livre baptisé "Toujours Plus". Sorte de "guide de développement personnel, spécial jeunes pour dire non à la déprime, la morosité et la spirale du négatif", ce dernier met en lumière sa philosophie de vie : le positif attire le positif. Un symbole "+ = +" qu’elle a d’ailleurs tatoué sur son poignet, comme un mantra qui témoigne de sa personnalité. Résultat ? Plus de 62 000 exemplaires vendus selon l'éditeur Robert Lafont, après un peu plus de 3 semaines de parution. 150 000 ouvrages viennent d'être réimprimés et expédiés aux libraires et grande surfaces culturelles. De quoi la propulser en tête des ventes en France devant Marc Levy, Guillaume Musso, Ken Follett, ou Emmanuel Carrère. Et cela, malgré une promotion ultra limitée, épidémie de Covid-19 oblige.
 

La mode de luxe l’adore

Ce n’était qu’une question de temps avant que les marques de luxe ne l’approche pour collaborer avec elle. En tête de liste ? Dior, Isabel Marant, Jacquemus et Balmain qui l’ont invitée en front row de leurs défilés printemps-été 2021 lors de la dernière Fashion Week, ou encore Miu Miu avec qui elle est partie à la Mostra de Venise en septembre 2020. Mais pas de quoi la déconnecter de la réalité : Léna vient de signer une seconde collection de vêtements en collaboration avec Jennyfer, pour laquelle elle a ouvert un pop-up store au cœur de Paris. Le tout à prix doux, permettant à ses abonnés de s’offrir leur pièce préférée sans débourser des sommes folles.
 

Tags

instagram

Articles associés

Recommandé pour vous