Mode

Comment adopter le pouvoir des cristaux en bijoux ultra luxe ?

Et si les pouvoirs mystérieux des minéraux permettaient d’allier énergie positive et luxe ?
Reading time 14 minutes
© Karolin Van Loon

En 1953, John Kennedy a demandé la main de Jacqueline Lee Bouvier en lui offrant une fabuleuse bague de fiançailles en diamant ornée d’une émeraude géante signée Van Cleef & Arpels. Mais dans les années qui ont suivi, elle a pris soin de la cacher, portant des gants ou la dissimulant lorsqu’on la prenait en photo. Logique, comme le suggéraient les mauvaises langues à Washington, l'émeraude favorise l'amour et le bonheur familial. Dans de mauvaises mains, pas si fidèles, elle change de couleur. Au vu de la longue liste d’infidélités attribuées à son mari, la mythique première dame a préféré soustraire sa pierre aux regards extérieurs... Depuis toujours, on attribue aux minéraux des pouvoirs fascinants, et on les utilise pour renforcer les émotions positives et s'armer contre les maux en tout genre. Contrairement à la légende de l’émeraude de Jackie, ces propriétés ne relèvent pas de la superstition. En fait, il existe une explication profonde – au sens propre comme au figuré – de l'effet curatif des pierres.

1591712812254674 7b2a2711 d607 44e3 80e9 45d5fffc8e29
© Karolin Van Loon

Selon la gemmologue belge Chloé Sarasola, leurs vertus thérapeutiques reposent sur le champ d'énergie qui les entoure, lequel est à son tour entièrement déterminé par leur composition chimique. La structure cristalline, leur emplacement – un volcan ou une grotte humide par exemple –, la dureté et la densité, mais aussi la manière dont certains rayons électromagnétiques conditionnent la couleur d'une pierre sont des radars différents qui, ensemble, déterminent son action. Ils s'ajoutent aux flux d'énergie qui circulent à l’intérieur du corps humain et autour de celui-ci. Prenons la magnétite, une espèce minérale composée d'oxyde de fer qui est utilisée depuis le 18e  siècle pour magnétiser les aiguilles de boussole en raison de la façon dont elle canalise l'énergie terrestre. Bien sûr, elle n’est pas non plus sans effet sur le corps humain : elle fixe le fer dans le sang, ce qui favorise une meilleure circulation et un rétablissement plus rapide après une blessure. Mais ce n’est pas tout, elle produit un effet similaire sur l'esprit, en chassant les sentiments négatifs tels que la peur et le chaos.

1591712833050077 schermafbeelding 2020 04 03 om 15.29.16
© Nasoha

Dans de nombreuses cultures, le caractère thérapeutique des pierres précieuses, des pierres semi-précieuses et des cristaux a été mis à profit depuis la nuit des temps. En Occident aussi, mais cette tradition a perdu de son éclat au fil des siècles, et a été reléguée au rayon des charlatans et des sorcières. Dans les années 70, l'intérêt qu'elle suscite a ressurgi par l’intermédiaire du mouvement New Age et, plus récemment, le renouveau de la sorcellerie moderne a contribué au retour en force des pierres. Nul besoin d’être un mystique illuminé pour ressentir le pouvoir d'une pierre. Ces dernières années, le vent a tourné. De plus en plus de créateurs, que ce soit dans le monde de la mode, de la déco ou de la beauté, combinent l'énergie positive des minéraux avec le luxe et l'esthétique.

1591712887037085 img 6520 kw
© Karolin Van Loon

KAROLIN VAN LOON

Des rocs bruts qui libèrent des cristaux et d’extraordinaires motifs colorés. Karolin Van Loon prend un parti audacieux : des bijoux en géode d’agate.

"Je ne me qualifie pas de créatrice, je préfère dire que je suis une collectionneuse. Quand d'autres couchent sur papier des croquis sortis de leur seule imagination, moi je rassemble des couleurs, des matériaux et des formes existants en un ensemble surprenant. Il est vrai que la nature fait elle-même une partie du travail, parce qu'elle propose sans cesse des combinaisons que personne ne pourrait trouver seul. Je suis fascinée par ce que la planète produit et j'aime sortir les gens de leur zone de confort." Il y a cinq ans, Karolin Van Loon a troqué son travail d'architecte d'intérieur pour celui de créatrice de bijoux slash collectionneuse de pierres. Son objectif ? Concevoir des bijoux haut de gamme, tout en se tenant délibérément à l'écart des diamants : "J’avais en tête quelque chose de différent, des pierres qui sont belles et intéressantes précisément parce qu’elles sont imparfaites. Des matériaux bruts, comme ceux avec lesquels j'avais beaucoup travaillé dans mon job précédent. Quelque chose qui pourrait s'appuyer sur la pierre naturelle, le marbre ou le bois. C’est comme ça que je suis tombée sur les agates, qui m’ont tout de suite plu. Combinées à l'or et aux petits diamants, elles sont le reflet parfait de chaque femme : douces et fragiles, mais aussi extrêmement puissantes et charismatiques."

1591712914261410 49f3eaeb 758f 4db1 8020 0783e657d892
© Karolin Van Loon

Les géodes peuvent se former à partir de bulles de gaz dans les roches magmatiques il y a des millions d'années. Ce sont des cavités rocheuses dont l'intérieur est tapissé de cristaux. À cause de la pression intense et du mélange de forces impliquées dans leur formation, les agates détiennent une énergie particulière. "On peut difficilement contourner leurs vibrations. C’est difficile à exprimer avec des mots, mais elles font résonner quelque chose en vous. Elles renforcent et clarifient certaines émotions."

"Ma dernière collection comprend par exemple une bague en dioptase, une pierre qui favorise l’empathie et toutes les émotions positives qui en découlent. On remarque l'effet de cette énergie lorsque les gens achètent un bijou. Chaque pierre est unique et, en général, ils se sentent tout de suite attirés par un exemplaire en particulier, sans pouvoir expliquer pourquoi."

Jusqu’il y a peu, on ne s’intéressait pas trop à ces forces en Occident, mais en Asie, elles font partie de la vie quotidienne. Les géodes d'agate y sont vendues sous forme d'amulettes, de porte-clés et de colliers bon marché. "Je m’intéresse aussi à leurs vertus thérapeutiques, sans perdre de vue leur caractère luxueux. Chaque année, je me rends personnellement dans deux mines au Mexique. Les géodes d'agate sont principalement extraites dans des zones rocheuses désertiques. J'y choisis mes propres pierres, en suivant mon intuition. Elles sont plus chères que celles qu’on trouve dans les amulettes chinoises, parce que je ne recherche que des teintes naturelles et de haute qualité. On trouve surtout des tons pastel et du noir dans mes collections."

1591712953426572 8e5a6426
© Karolin Van Loon

"C’est dans un atelier anversois que je fais entourer ces pierres d’un bord en or (ou halo) : un travail de précision difficile, réalisé à la main tout autour de la pierre. En plus de cela, des diamants sont sertis sur des griffes. Enfin, la création est montée sur une bague, un collier ou une boucle d'oreille. Ces différentes étapes expliquent le prix élevé du produit fini, mais je suis convaincue qu'à notre époque, les gens prennent davantage conscience de leurs achats. Ils ne recherchent pas seulement l’esthétique, ils sont en quête d’un véritable contenu, et on en trouve dans mes bijoux sous la forme d'énergie vertueuse. J'espère que cette période sera pour beaucoup l’occasion d’approfondir leur réflexion dans ce domaine."

"J’aimerais que mon travail explore de nouvelles facettes d'ici quelques années : des objets d'intérieur et peut-être aussi des produits de beauté. J'ai récemment lancé un vernis à ongles végane pour le cinquième anniversaire de Karolin Van Loon, de nouveau dans une gamme de couleurs inattendue. C'est une première étape, le reste suivra de manière organique. Chaque chose en son temps, et j’ai le temps, je n'ai rien à me prouver – je suis heureusement trop vieille pour ça !"

1591712970932683 schermafbeelding 2020 04 03 om 15.30.28
© Nasoha

NASOHA

Avec sa petite famille, Chloé Sarasola parcourt le monde à la recherche de pépites pour sa propre marque, mais aussi pour d'autres.

Avec mari et fille dans son sillage et des diplômes de kinésiologie (la discipline qui étudie les flux d'énergie dans le corps humain) et de gemmologie en poche, la Belge Chloé Sarasola sillonne les quatre coins du globe à la recherche des plus belles pierres. Une quête qui l'emmène du Brésil à la Birmanie et au Sri Lanka en passant par le Sahara, mais qui s’est également traduite il y a peu par un regain d'intérêt pour les pierres locales. "Juste avant que la crise du coronavirus n'éclate, j'étais sur le point de terminer ma formation de pilote afin que nous puissions nous déplacer plus facilement et en produisant moins d'émissions."

Chloé fournit des pierres à plusieurs marques de bijoux belges, mais en 2012, sa passion débordante l’a également amenée à créer Nasoha, un label lifestyle entièrement dédié au pouvoir des pierres. On y trouve des bijoux fantaisie, des rouleaux pour le visage assurant un teint éclatant et une meilleure texture de peau, et même des gourdes remplies de pierres qui agissent sur l’aura. Cerise sur le gâteau, elle a aussi développé une ligne de haute joaillerie qui rendrait fous les amateurs de Bollywood. Pour ces bijoux impressionnants, elle dispose d'une sélection de pierres précieuses uniques, taillées et assemblées à Anvers.

"Trop souvent, les pierres sont associées soit à d’impayables joyaux de la couronne, soit aux amulettes de Madame Soleil. Il s'agit de rendre ses lettres de noblesse à leur dimension scientifique et métaphysique. Je suis une personne rationnelle et j’ai un certain background universitaire. Pourtant, au fil du temps, j'ai pu voir le pouvoir des pierres à l'œuvre. C'est fascinant." Alors les pieds sur terre – et avec beaucoup d'amour pour cette même terre –, Nasoha respecte la durabilité dans tous les domaines. "Nous ne travaillons qu'avec de petits mineurs indépendants et, à l'exception de la ligne haut de gamme, toutes nos pièces sont fabriquées dans des ateliers locaux. En étant sur place, nous pouvons veiller au respect des critères éthiques et apprendre l'histoire de chaque pierre. Nous nous efforçons également d'être neutres sur le plan climatique : une grande partie de nos bénéfices est reversée à des organisations environnementales dans l’objectif de neutraliser les émissions de CO2 de nos nombreux voyages."

1591713003382717 schermafbeelding 2020 04 03 om 15.32.31
© Nasoha

"Récemment, j'ai eu l’impression de voler des pierres dans d'autres pays et j’étais de moins en moins à l’aise avec mon empreinte écologique. C'est pourquoi je me tourne maintenant vers notre sol local, et les pierres qui se trouvent sous les terres de notre continent (Italie, Espagne, France). Pour moi, il s'agit littéralement de revenir à nos racines, de travailler avec un autre type de pierres, et d’explorer leurs différentes propriétés et leur énergie. Récemment, nous étions en Espagne et nous y avons trouvé des spécimens d'une beauté exceptionnelle. Notre prochain voyage devait nous emmener à Chamonix, une localité riche en quartz, mais il est tombé à l’eau avec la crise. Les pierres locales sont beaucoup plus chères pour nous et notre stock s’en trouve réduit, mais cette démarche est parfaitement conforme à nos valeurs."

"Au début, les gens me regardaient de travers quand j’évoquais l'énergie des pierres, ils voulaient un beau bijou et rien de plus. Mais depuis quelques années, l'intérêt n’a cessé d’augmenter et ces dernières semaines, il est carrément monté en flèche. D'une part, je me réjouis que les gens réfléchissent enfin aux pouvoirs de la nature et à ses bienfaits, mais d'autre part, cela favorise l’apparition de charlatans qui manipulent les pierres de manière irresponsable et parfois même dangereuse. En effet, certains exemplaires contiennent des métaux lourds, tandis que d'autres doivent être gardés hors de portée des enfants. Il faut avoir des connaissances avant de se lancer."

"Mes recommandations en cette période compliquée ? Nous sommes perdus parce que nous sommes inondés d’informations en tout genre. Les gens ne comprennent pas grand-chose à cette crise et ils paniquent. Je porte des perles en cristal de roche, une pierre qui favorise la clarté d’esprit. Ça ne m'aide pas à éclaircir la situation extérieure, mais ça m’évite de tomber dans la peur et la confusion. Bien sûr, elle n'a pas d'effet immédiat, mais elle m'arme contre le chaos : je me sens apaisée à l’intérieur et j’invite mon subconscient à choisir la voie de la lucidité plutôt que celle de l'impuissance et de l'incompréhension."

Articles associés

Recommandé pour vous