Mode

Coco Chanel : retour sur le parcours de la créatrice la plus iconique de tous les temps

Coco Chanel était la créatrice la plus révolutionnaire du 20e siècle. Retour sur sa véritable histoire et ses contributions emblématiques au monde de la mode.
Reading time 8 minutes

Le 19 août 1883, Jeanne DeVolle accouche dans un humble hospice de la future grande créatrice Gabrielle Bonheur Chanel. Qui un jour sera surnommée par toute l'industrie Coco Chanel. Alors qu'elle était encore enfant, la Française a subi la mort prématurée de sa mère et l'abandon de son père à l'orphelinat des Sœurs du Sacré-Cœur, à Aubazine, en France. Cette série d'événements malheureux a non seulement marqué la vie personnelle de la créatrice, mais a également façonné son esthétique visuelle en tant que designer. Vivant entourée de l'architecture pointue de l'abbaye, la sévérité des lignes a influencé l'infexibilité de ses créations. D'autre part, la coexistence avec des femmes vêtues strictement de noir et blanc fera émerger le contraste de ces couleurs comme un thème récurrent tout au long de sa carrière à maintes reprises.

En grandissant, Coco Chanel est libre de quitter enfin Aubazine et de découvrir le monde réel. Elle débute comme employée à la Maison Grampayre, un atelier à Moulins, et en même temps travaille comme chanteuse dans un café local. C'est là que commence la légende de son surnom bien connu. La chanson "Qui qu'a vu Coco ?" entraînera toutes ses connaissances à la surnommer ainsi. Mais c'est aussi dans ce même café que le cours de sa vie changera à jamais, après avoir rencontré Étienne de Balsan. Un héritier textile qui invitera Chanel à vivre dans son château de Royallieu. Pendant près de six ans de relation, la créatrice découvre son cercle social, tandis que les premiers chapeaux qu'elle conçoit séduisent toutes les femmes de Balsan. C'est ainsi que débutera son incroyable carrière, financée par son amant et ami.

Portrait de Gabrielle Chanel et Serge Lifar, 1937. Photographie de Jean Moral/Offerte par Brigitte Moral.

Quand elle connût le succès avec ses créations, Coco Chanel décida de s'installer à Paris en 1908. Puis en 1914, elle s'installera à Deauville, où elle ouvre ses premières boutiques, et enfin à Biarritz en 1916, où elle ouvre un grand salon de Haute Couture. A cette époque, les styles de vêtements étaient  toujours extrêmement dépassés et répressifs pour les femmes. Les crinolines envahissantes, les corsets qui mettaient les corps des femmes en cage... Il était temps qu'une nouvelle esthétique arrive. C'est pourquoi la couturière révolutionnaire a commencé à proposer des designs sportifs, où prédominaient des silhouettes simples qui rompaient avec les exigences strictes de la société.

1597913530387219 1935 chanel and roussy
Portrait de Gabrielle Chanel et Roussy Sert, 1935. © Chanel

En 1916, l'entreprise textile française Rodier développera exclusivement la maille. Cette découverte deviendra le tissu préféré de la créatrice pour réaliser des créations douces et libres. Ainsi, pulls, jupes et vestes deviennent des modèles distinctifs de sa Maison. Cependant, le moment culminant de sa carrière n'est arrivé qu'en 1920, avec l'ouverture de sa première boutique au 31 Rue Cambon. Sans oublier le lancement de son parfum le plus connu, Chanel N.5, qui se positionnera comme l'un des parfums les plus célèbres de tous les temps pour son odeur intemporelle distinctive.

Caractérisée comme une observatrice innée, la créatrice s'inspire des employés de bureau de l'époque pour concevoir la classique "petite robe noire". Les poignets blancs et les robes noires à col  ont influencé la naissance de l'emblématique petit robe noire. Encore une fois, il s'agit d'un design qui a résisté à l'épreuve du temps grâce à sa polyvalence incontestable.

Portrait de Gabrielle Chanel au Ritz Hôtel, 1937. Photographie de François Kollar / Avec l'aimable autorisation du Ministère de la Culture - Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais.

Après de belles réussites, la silhouette Chanel prend forme. Une pièce réalisée avec une coupe et une précision impeccables, recréées dans différents tissus tels que la gabardine, le tweed et bien sûr le jersey.

Portrait de Gabrielle Chanel, 1937. Photo de Man Ray / Courtesy of Man Ray Trust / ADGP Paris 2016.

1597913531164763 1954 photo doisneau
Portrait de Gabrielle Chanel dans sa boutique du 31 rue Cambon, 1954. Photographie de Doisneau / Offerte par R. Doisneau / Rapho.

Non satisfaite de son triomphe dans l'habillement, Coco Chanel décide de se lancer dans les accessoires dans les années 1930. Avec l'aide du comte Etienne de Beaumont et du duc Fulco di Verdura, Coco Chanel lancera le projet de développement d'un atelier dédié à l'orfèvrerie, où des créations de bijoux sont nées pour compléter parfaitement toutes ses créations. C'est également au cours de cette même décennie que le sac le plus copié de tous les temps a émergé : le Chanel 2.55.
 

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, la créatrice est obligée de suspendre sa carrière dans la mode. De nombreux critiques pensaient que c'était la fin de l'empire Chanel, sans penser qu'elle reviendrait à 71 ans plus forte que jamais avec une nouvelle collection. Sous le nom de N.5 en 1954, le costume en tricot classique a été introduit sur la scène mode. Un succès mondial qui a séduit au fil des années des femmes de la stature de Jackie Kennedy, immortalisée en photographie dans un costume rose lors du meurtre de son mari en 1963.

Portrait de Gabrielle Chanel à l'hôtel Ritz, Paris, 1937. Photographie de Roger Schall / avec l'aimable autorisation de Collection Schall.

Enfin, l'une des plus grandes créatrices de tous les temps est décédée le 10 janvier 1971 dans sa suite de l'Hôtel Ritz à Paris à l'âge de 87 ans. Il est indéniable qu'elle a eu une vie extrêmement épanouissante à sa manière et que son héritage dans l'industrie de la mode continue de perdurer. Après sa mort, ses anciens assistants, Gaston Berthelot et Ramon Esparza, restèrent aux commandes de la marque, jusqu'en 1983 lorsque la maison changea de cap avec l'arrivée de l'extraordinaire designer allemand Karl Lagerfeld. Aujourd'hui, Virginie Viard, bras droit de Lagerfeld jusqu'à sa mort, continue de relever le défi de réinventer les codes de la maison en version contemporaine, sans trahir la vision originale de Coco Chanel.

Portrait de Gabrielle Chanel dans "La Pausa", Côte d'Azur, 1938. Photographie de Roger Schall / Gracieuseté de Collection Schall.

Articles associés

Recommandé pour vous