Mode

Bague de fiançailles : et si on optait pour un diamant de culture ?

Deux ans seulement après son lancement, le label belge Kimaï, qui ne travaille qu’avec des diamants de culture, dévoile sa toute première collection de bagues de fiançailles surmontées de diamants synthétiques. Avis aux mariées modernes !
Reading time 3 minutes
© Kimaï

Depuis son lancement en 2018, le jeune label de bijoux belge Kimaï, installé à Londres, enchaîne les succès. Son dernier coup de génie en date ? Le lancement de sa toute première ligne de bagues de fiançailles surmontées d’un diamant de culture, baptisée "The Perfectly Imperfect Collection."  Un diamant créé en laboratoire, exactement dans les mêmes conditions que les diamants naturels issus des mines… l’exploitation en moins.

Après avoir conquis Meghan Markle ou encore Emma Watson avec des créations pur luxe éthiques et délicates, les deux créatrices belges à la tête du label, Sidney Neuhaus et Jessica Warch, qui ont grandi à Anvers, la capitale du diamant, se lancent ainsi dans l’univers des bagues de fiançailles, avec six créations résolument modernes. Inspirée par les courbes féminines, la collection se compose des silhouettes les plus classiques et intemporelles, mais aussi de pièces plus audacieuses et insolites. Kimaï fait ainsi une nouvelle fois la part belle à des créations aux courbes avant-gardistes, notamment à travers un anneau déstructuré surmonté d’un diamant poire qui paraît flotter sur le doigt. Une philosophie loin des traditionnels clichés associés au mariage, qui s’adresse à une nouvelle génération de femmes – on s’imagine parfaitement s’offrir une de ces créations soi-même -, et qui se reflète également dans la campagne shootée pour l’occasion. Ici, pas de bouquets de fleurs blanches, ni de robe de mariée, mais un trench-coat, un pain brioché et une coffee cup. Un véritable pied de nez adressés aux puristes du genre, preuve de toute l’ironie qui se cache derrière ce label lancé par des héritières de diamantaires.

"Les pièces Perfectly Imperfect sont fabriquées de façon unique en forme de vagues, soigneusement conçues pour s'éloigner de la main afin d'allonger et d'aplatir le doigt. Chaque design peut être adapté à n'importe quel carat de diamant et à n'importe quelle taille, avec la possibilité d'avoir un sertissage en pavé, en demi-pavé ou uni. Contrairement aux autres marques, aucun des dessins de Kimaï ne comporte de halos, de sorte que la qualité du diamant est aussi nette que son origine. Chez Kimaï, nous voulons que les gens se sentent fiers et passionnés de montrer des diamants cultivés en laboratoire, et que le diamant devienne un symbole de statut social", explique Sidney Neuhaus.

Les bagues de fiançailles Kimaï, dont le prix varie entre 1 500 £ et 10 000 £, sont fabriquées à la main dans son atelier anversois, en utilisant uniquement des diamants cultivés en laboratoire de la plus haute qualité, et sont serties dans de l'or recyclé de 18 carats.

Tags

bijoux

Articles associés

Recommandé pour vous