Fashion Week

Kim Jones signe le retour du tailoring avec Dior

Décor dark et énigmatique, tailoring moderne ou encore front-row ultra VIP... Zoom sur le défilé Dior homme automne-hiver 2019-2020 de Kim Jones.
Reading time 4 minutes

LE LIEU

Dior avait investi une partie du Champ de Mars en construisant un énorme rectangle noir devant la Tour Eiffel. Une fois à l'intérieur, les invités pouvaient découvrir un tapis roulant installé au centre du décor dans une ambiance très dark et énigmatique.

LE BRIEF

S'il y a bien un défilé auquel il fallait assister c'était celui-ci. Et Kim Jones est parvenu à calmer tout le monde en prouvant qu'il régnait bel et bien sur la Fashion Week masculine de Paris. La mise en scène était grandiose et, alors que tout le monde s'attendait à voir les mannequins truster le runway d'un pas décidé, alors que les Daft Punk repris par Miss Honey Dijon explosaient dans les oreilles des invités, il n'en fut rien. Statiques, puissants et impeccables, tels des statues, les 49 looks de Kim Jones n'ont pas bougé d'un seul centimètre et se sont laissés porter par le tapis roulant d'un bout à l'autre de l'espace central. Effet garanti. Mais qu'aurait été une mise en scène aussi stimulante si la collection présentée n'avait pas suivi ? Ce ne fut pas le cas. Car Kim Jones a tout simplement surpassé toutes les attentes en insufflant un vent de tailoring ultra-moderne sur l'over-saturation de streetwear qui régit un peu trop la mode d'aujourd'hui. L'Anglais s'est appliqué à respecter le savoir-faire de la maison Dior et les codes de Monsieur Dior lui-même avec des drapés volumineux, des tailleurs croisés, des imprimés animaliers et un tailoring précis décliné dans une palette de couleurs douces tout en dispersant plusieurs clins d'œil au grand couturier via les guêtres que portaient certains mannequins sur leurs chaussures, ou encore grâce aux bijoux de Yoon Ambush, qui évoquaient avec malice la nature superstitieuse du grand couturier. Toujours dans un esprit d'innovation, Kim Jones a savamment poursuivi son exploration d'un vestiaire utilitariste empreint de modernité et d'une touche futuriste, mais toujours dans le plus grand respect de la tradition de la maison Dior.

LE DÉTAIL

Le front-row 5 étoiles. Naomi Campbell et Kate Moss, grandes amies du designer anglais, avaient fait le déplacement pour venir assister au show. Côté mannequins, il y avait aussi Natalia Vodianova ou encore la française Aymeline Valade. Hollywood s'était également mobilisé avec l'égérie de la maison Robert Pattinson, les actrices Noomi Rapace (Seven Sisters, Millenium) et Christina Ricci, ainsi que l'acteur Nick Robinson (Love, Simon). La chanteuse Lily Allen et l'artiste plasticien Takashi Murakami se sont également joints au spectacle, tout comme les rappeurs Kid Cudi, Skepta et Pusha T. Mention spéciale à l'artiste Kerwin Frost qui a fait de l'event son propre défilé Victoria's Secret en débarquant avec une paire d'ailes accrochées à son dos.

Articles associés

Recommandé pour vous