Fashion Week

Energie Yin et Yang chez Isabel Marant 

Il y a toujours chez Isabel Marant cette même énergie créative et joyeuse.
Reading time 2 minutes

Dans les Jardins du Palais Royal, devenus sa scène de jeu, Isabel Marant a livré ce jeudi soir une collection blanche et noire. Sur le morceau "I need a Forest Fire" de James Blake featuring Bon Iver, une cape blanche et des bottes cloutées ouvrent le show. Suivent des silhouettes blanches craies, ce blanc d'hiver rassurant et flatteur. Un manteau d'astrakan ceinturé  et une veste fleurie matelassée ceinturée elle aussi. Les codes sont là ! Des bottes hautes, des tailles marquées, des pantalons amples avec de gros pulls portés rentrés. Passe soudain une silhouette plus working girl, un pantalon noir tailoring, vite balayée par une autre proposition grise, toute douce, Et puis cette robe en cuir nappa vert sapin. Les épaules sont volontaires, exagérées. 

Les hommes désormais acteurs principaux sont eux chics mais très cool. Cette coolitude tellement signature de la griffe et que l'on envie et copie dans le monde entier. Les matières de l'hiver se posent sur des pièces fortes mais faciles au quotidien. Des grosses mailles, de la flanelle, du cuir, des draps de laine cachemire. Une jupe plissé soleil matche avec une blouse, les imprimés se croisent, s’harmonisent. Les pantalons patchés de cuir, à taille haute se marient avec du velours ras, doux, princier. Viennent les silhouettes noires, plus soir, ponctuées de détails de métal argenté. Efficace, glamour, Isabel Marant signe une collection qui lui ressemble et qui nous ressemble. Énergie yin, force yang. Un bel équilibre. La salle applaudit. 

/

Articles associés

Recommandé pour vous