Fashion Week

Quand Hermès rencontre Mondrian

Ce samedi 29 février 2020, la Maison Hermès, sous la direction artistique de Nadège Vanhée-Cybulski, a dévoilé une collection automne-hiver 2020-2021 haute en couleurs.
Reading time 2 minutes

L'ambiance : Dès l'arrivée, dans une grande salle immaculée de la Garde Républicaine, une forêt conceptuelle de barres de saut d’obstacle dressées à la verticale s'impose. Rehaussés de touches colorées et graphiques, ces piliers intriguent et donnent un premier indince quant à la collection qui s'apprête à se dévoiler. Soit un subtil équilibre entre la pureté du blanc et la force de ces verts, rouges, bleus et jaunes primaires. Une harmonie toute en contrastes, qui dominera la ligne directrice de ce défilé automne-hiver 2021-2021.

La collection : Les mannequins s'élancent dans cette parade déconstruite, jouant autour et entre ces barres qui incitent au jeu. Jeu graphique, jeu visuel : tandis qu'elles défilent, les modèles se dévoilent, disparaîssent, réapparaîssent, ou se croisent les unes aux autres. Un manège rythmé, empreint de poésie, et qui ne manque pas de titiller l'œil. L'espace blanc immaculé se retrouve plein de vie, accueillant une femme Hermès résolument contemporaine avec son vestiaire urbain et fonctionnel. Inspirée de l'art et du design — la référence à Mondrian ne peut échapper — cette nouvelle garde-robe s'amuse à mixer pièces issues de l'univers équestre à celles de notre quotidien. Doudounes et jupes en cuir, poches ou rabats matelassés, détails de sangles, pulls color block, rayures verticales colorées pareilles au décor environnant : la collection regorge de références artistiques d'une part, et s'inspire de l'héritage Hermès d'autre part. Un dialogue audacieux, qui assure à la Maison Hermès de faire son grand saut pour l'hiver prochain.

Articles associés

Recommandé pour vous