Fashion Week

Chez Givenchy, Clare Waight Keller dompte la "page blanche"

Troisième défilé Givenchy haute couture pour celle qui, en mai dernier, habillait de blanc la Duchesse de Sussex Meghan Markle.
Reading time 1 minutes

Chacun déploie son propre vocabulaire. Celui de Clare Waight Keller, en place chez Givenchy depuis trois saisons, est déjà familier : le style années 1930, la dualité entre fluidité et graphisme, les vastes monochromes... Topoï que l'Anglaise repense à nouveaux frais ce mardi 22 janvier 2019. Tabula rasa, syndrôme de la page blanche... La créatrice entame sa catharsis par le décor : un showspace entièrement immaculé, dressé dans le Musée d'Art moderne de Paris. Suivront 32 silhouettes sur le fil du "Bleached Canvas" (littéralement, "toile blanchie"), à commencer par cette veste de smoking au cordeau sur fuseau latex relevée d'un revers... blanc. Le programme laissait craindre l'ascèse, il n'en est rien, tant Clare Waight Keller surprend à la texture comme à la coupe. À la manche, à la hanche, dans le dos, les volumes gonflent, les drapés deviennent franges, les basques, corbeilles, et les capes... ailes d'ange. 

/
Givenchy

Articles associés

Recommandé pour vous