Beauté

Bien-être : et si on organisait notre quotidien en fonction de la Lune ?

Il est conseillé de se couper les cheveux à la pleine lune, d’appliquer un masque au premier croissant de lune et de garder les présentations stressantes pour le début du mois. Et si le vrai luxe signifiait le retour à des rythmes ancestraux et la fin du calendrier standard ?
Reading time 10 minutes
© Getty Images

Le saviez-vous ? Le lun-di doit son nom aux Romains, et il était à l'origine le deuxième jour de la semaine. C'était une journée dédiée à la déesse Luna, homologue féminine du soleil chargée de veiller sur les cultures... et responsable aussi plus généralement des relations publiques des femmes. Une journée pleine de rituels, célébrant la féminité et la fertilité, et stimulant une croissance positive. Deux millénaires plus tard, le premier jour de la semaine est marqué par la gueule de bois du week-end, les boîtes mails qui débordent, le train-train quotidien et la mauvaise humeur collective. Tell me why I don’t like Mondays... Peut-être parce que la lune a complètement disparu de la circulation. Ces derniers temps, de plus en plus de gens se tournent vers le cycle lunaire, à l'instar des Grecs et des Romains de l'Antiquité. Là où l’homme lambda (sur)vit d’un week-end à l’autre, ces personnes suivent les quatre phases de la lune. Leur nervosité augmente à mesure que la lune croît, et leur nouvelle lune est notre vendredi soir en termes de soulagement. Comme si elle était tombée du ciel – après tout, il s’agit d’une planète – et si la lune devenait notre nouveau coach de vie ?

1611227750980973 gettyimages 1207015337
© Getty Images

Commençons par une petite leçon d'astronomie : on distingue grosso modo quatre phases dans le cycle lunaire, en fonction de la proximité du soleil, et donc de la visibilité de la lune. La pleine lune, éclairée en totalité, n'a pas besoin d'explications supplémentaires. Par la suite, elle rétrécit pendant environ deux semaines – c’est ce qu’on appelle la lune décroissante – pour finalement devenir complètement noire. Une nouvelle lune apparaît alors et se développe à nouveau, passant d'un petit croissant à une sphère lumineuse et pleine. Nous appelons ce principe la lune croissante. À chacune des quatre positions (pleine lune, lune décroissante, nouvelle lune et lune croissante), un champ de tension spécifique se crée par rapport au soleil et à notre planète, qui n’est pas sans conséquence pour la vie sur terre. Le phénomène le plus connu est bien sûr les marées, qui font varier le niveau des mers. Les connaissances que nous avons dans ce domaine sont mises en pratique de nombreuses manières. Ainsi l’agriculture biodynamique est rythmée par les phases lunaires, en supposant que celles-ci influencent également les eaux souterraines, et donc la fertilité des cultures. Cette technique est vieille de plusieurs siècles mais n'a été redécouverte que ces dernières années, par des viticulteurs branchés qui ne jurent que par une bonne dose de pleine lune pour obtenir des raisins plus juteux et un meilleur bouquet. À la nouvelle lune, l'énergie générée est plus légère, ce qui se traduit par des marées calmes, alors qu’une pleine lune est synonyme d’eaux turbulentes. L'homme lui-même, en grande partie constitué d'eau, est tributaire des changements d'énergie de la lune. Et les femmes, créatures essentiellement cycliques, y seraient particulièrement sensibles. Une raison suffisante pour que nous soyons de plus en plus nombreux à organiser notre quotidien en fonction de ces flux énergétiques périodiques.

1611227757741198 gettyimages 1282393795
© Getty Images

Cette période du mois 

Il y a quelques années, Lies Osaer a complètement changé de cap et troqué sa vie d'avocate contre celle de coach cosmique et professeure de yoga. Elle a littéralement envoyé son agenda sur la lune : "Dans la période entre la pleine lune et la nouvelle lune, nous nous trouvons dans une phase yin, nous sommes plus tournés vers l'intérieur et avons besoin de recharger nos batteries. J'adapte mon agenda à cet égard, par exemple en ne prévoyant pas de réunions stressantes, de négociations difficiles ou de campagnes marketing, parce que celles-ci font appel à une forme d'énergie différente, plus affirmée. Il ne faut néanmoins pas confondre l’introversion avec l'inertie. Je ne me tourne pas les pouces : je prends le temps et je me repose pour me nourrir et nourrir mon entreprise. Faire un brainstorming, laisser les idées jaillir, lire, écrire dans un carnet, faire des moodboards... C'est important parce que ça nous laisse la possibilité de nous recharger, de rassembler assez d'énergie pour reprendre sa place plus tard dans le monde extérieur. Ce retour se fait pendant la période allant de la nouvelle à la pleine lune. C'est le moment de mettre en pratique nos bonnes intentions et ce qu’on a imaginé les deux semaines précédentes. On bénéficie d’une dose de vitalité supplémentaire pour sortir, agir et lancer de nouveaux projets. Nous l'appelons l'énergie yang, qui incite à travailler un peu plus dur et à tout donner."

1611227763749074 gettyimages 1191904103
© Getty Images

C'est une théorie que nous pouvons appliquer à toutes les facettes de notre vie. Sophie Jongejan, inspiratrice de la plateforme de lifestyle holistique The Place, suit un rituel de beauté lunaire : "Notre corps, notre peau et nos cellules n'ont pas les mêmes besoins tout au long du mois. À la pleine lune, tout va vite : nos émotions, notre énergie, notre métabolisme. On dit donc traditionnellement qu'il est préférable de se couper les cheveux, car ils repousseront plus vite et en meilleure santé. C’est exactement pour la même raison qu’il est préférable de ne pas s’épiler à ce moment-là... L'énergie d'une pleine lune peut être assez intense, elle rend les femmes particulièrement nerveuses, et un bain chaud peut avoir un effet équilibrant. Il faut aussi en profiter pour nourrir sa peau et recharger son énergie. Masques nourrissants sur le visage ou les cheveux, crèmes hydratantes, huiles riches : faites-vous plaisir ! Notre corps est en état de renouvellement, alors apportons-lui tous ce dont il a besoin pour optimiser cette régénérescence. Et essayons de laisser un peu de répit à notre corps et à notre esprit, qui sont parfois malmenés : évitons l'alcool et les repas trop lourds." Ce n'est pas toujours évident, car l'énergie extérieure de la pleine lune nous chasse de la maison et donne à certains l'envie de faire la fête en hurlant à la lune… D'ailleurs, c'est là que trouve son origine la légende du loup-garou ! "À l'inverse, la nouvelle lune signifie un nouveau départ pour notre peau, c’est le moment de faire un nettoyage et un gommage en profondeur, pour éliminer les cellules mortes et corriger les imperfections. Un petit jeûne ou une cure de désintoxication fera aussi des merveilles. De quoi transformer notre peau en un sol pur et fertile."

"À la pleine lune, tout va vite : nos émotions, notre énergie, notre métabolisme."

En d'autres termes, un rituel de beauté bimestriel basé sur un rythme ancien, qui promet une jeunesse et un éclat éternels : que demander de plus ? Mais un agenda à l’allure lunaire semble plus difficile à vendre aux employeurs et aux clients. "C’est un problème, bien entendu", explique Lies. "Notre société est ancrée dans un schéma hebdomadaire : la semaine, on doit être actifs ; le week-end, on ne travaille pas. Et cela quatre semaines par mois, douze mois par an, avec des vacances fixées au hasard ici et là. Ce n'est pas comme ça que ça marche, cette façon de faire se heurte à notre rythme lunaire naturel : il faut savoir freiner une semaine ou deux, pour pouvoir à nouveau tout donner plus tard. J'ai souffert d'un grave burn-out parce que je vivais selon un rythme complètement erroné. Je n'écoutais pas mon énergie yin et yang. Parfois, les périodes au cours desquelles je rechargeais mes batteries n’excédaient pas une heure. Et je culpabilisais si je n’utilisais pas ce temps à bon escient. C'est une idée à laquelle les nous sommes confrontées en tant que femmes, alors qu’on a justement besoin de se ressourcer. Nous avons un énorme pouvoir créatif – littéralement, nous faisons des enfants – mais il s'épuise rapidement si nous ne l’alimentons pas. Comparons ça avec un potager : retirer les nutriments du sol chaque année sans le nourrir finira par l'épuiser complètement et le rendre infertile. Depuis que j'ai modifié mon approche, j'ai le sentiment d'être devenue beaucoup plus forte, tant sur le plan professionnel que privé. Ce n'est bien sûr pas facile, il m'a fallu deux ans pour trouver mon rythme. En pratique, je vous conseille de connecter votre agenda numérique à la lune – il existe des applications pour ça, mais ça peut aussi se faire facilement via Google Calendar. De beaux agendas papier nous permettent également d’appuyer sur pause." Il est donc temps de s'évader, de s’abandonner à un luxe extraordinaire, de continuer à évoluer lentement au rythme doux et cyclique d'un corps céleste vieux de plusieurs milliards d'années. On dirait presque un tour de magie. Et si vous ne parvenez pas à en profiter, c’est que vous êtes sur une autre planète.

Articles associés

Recommandé pour vous