Art & Culture

Rencontre avec Tessa Dixson, nouvelle sensation pop belge

Alors qu'elle était de passage sur la scène du festival WECANDANCE en août dernier, Tessa Dixson s'est confiée à L'Officiel au cours d'une interview musicale exclusive.
Reading time 6 minutes
© François Bresmal

Originaire d’une famille multiculturelle, évoluant entre la Belgique, le Royaume-Uni et la Californie, Tessa Dixson, que l’on compare déjà à Lorde ou Lana Del Rey, a été découverte dans la saison 3 de "The Voice Belgique." Depuis, elle a signé avec le label Pias, qui a redéfini son style et son univers musical. Ses premiers singles "Beautiful Pain", "Prayer" et "Crystal Water" s’inscrivent dans une pop résolument mélancolique. En juin dernier, séduit par son grain de voix, le Festival WECANDANCE décide, pour la toute première fois, de produire une hymne pour sa septième édition, et fait appel à l’artiste. Nait alors le morceau "Walk On The Wild Side", référence au thème "Safari Nomads" de cette année. Alors qu’elle se produisait sur la même scène que Claire Laffut, nous avons pu échangé avec la Bruxelloise, juste avant de faire le show.

1575390042542987  mg 3323
© François Bresmal

Qu’est ce qui vous a donné envie de faire de la musique ?

La musique a toujours fait partie de ma vie car mes parents mettaient toujours de la musique à la maison. Ils ne jouaient pas d’instruments mais ils nous faisaient découvrir de nouvelles choses. Ma mère me chantait des chansons quand j’étais petite, donc c’est arrivé assez naturellement.

Où puisez-vous l’inspiration pour créer en ce moment ?

La vie ! Il y a tellement à découvrir dans la nature, j’essaye de sortir plus car on est obsédé par Instagram et ce qui se passe en ligne. Donc j’essaye de m’inspirer pour mes chansons ou mes humeurs de la nature et ce qui nous entoure. Ce qui fait cette planète.

Avec qui rêveriez-vous de collaborer ?

 Je pense grand mais je dirais Frank Ocean. Je l’aime et je veux des enfants avec lui (rires).

1575390116451944  mg 3338
© François Bresmal

Quel artiste a une carrière qui vous fait rêver ?

Je dirais Billie Eilish parce qu’elle est très jeune, et elle crée un nouveau monde pour la musique, et je trouve ca génial. Je ne veux pas comparer ma carrière à celle de quelqu’un d’autre, mais je pense qu’elle fait du bon boulot. Et si je pouvais m’identifier à ça, je le ferais.

Un son qui vous a marquée ?

C’est peut-être un cliché mais avoir travaillé sur « Walk on The Wild Side » pour cette édition du festival… J’ai vraiment aimé le faire. C’est classique mais c’est très intéressant. J’ai adoré travaillé dessus.

Et un artiste ?

C’est bizarre à dire mais c’est vrai : Justin Bieber. J’étais une grande fan quand j’était plus jeune, et je me rappelle être allée à son concert au Sportpaleis, j’avais 12 ans, et j’ai commencé à pleurer. Pas parce que je l’aimais, mais parce que je voulais faire la même chose et être où il était.

1575390176463105  mg 3367
© François Bresmal

Une rencontre qui vous a marquée ?

Ce n’est pas une célébrité, mais je dirais ma mère si je peux. C’est ma célébrité (rires) ! Ma mère et mon père m’on toujours dit de suivre mes rêves, « fais ce que tu veux » et c’est un vrai cadeau car je sais que beaucoup de gens n’ont pas cette chance. Et je pense qu’ils ont été une aide, car j’ai toujours voulu faire de la musique, mais en tant que jeune femme, on n’est pas toujours sûre. Et ils m’ont dit de me lancer, et que si j’échouais, je me relèverais.

La chanson dont vous la plus fière ?

Elle n’est pas encore sortie, mais je vais la chanter en live. Elle s’appelle « Tender Me » et c’est la première chanson que j’ai écrite sur l’album. Elle parle d’une relation et c’est une belle image. J’ai vu une image un jour de deux fleurs qui s’arrosaient, et pour moi c’est la façon dont une relation grandit. Donc la chanson parle de ça mais le rythme est très cool. Je l’aime beaucoup, j’espère que vous aussi.

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Toujours en train de travailler dans la musique et de chanter, peut-être en dehors de la Belgique, aux Etats-Unis dans le meilleur des cas, on verra. Profitant de la vie et de ce que je fais. J’espère toujours aimer ce que je fais dans 5 ans.

1575390231024710  mg 3416
© François Bresmal

Articles associés

Recommandé pour vous