Art & Culture

Rencontre avec Offset, leader du groupe Migos

C’est l'un des rappeurs les plus talentueux du moment et l'un des hommes les mieux habillés au monde. Mais aussi l'un des plus chanceux puisqu'il a réussi à passer la bague au doigt de la passionnante Cardi B. Interview de l'un des trois génies de Migos, surnommés par Donald Glover “Les Beatles” de leur génération.
Reading time 10 minutes

Avant derencontrer Offset (“décalage” en français), 27 ans et des tatouages à chaque doigt, on n’est pas tout à fait rassuré. Mr Cardi B n’est pas réputé pour être un enfant de chœur. Par le passé, l’homme a coché la case prison. En 2013, il est incarcéré en Géorgie pour violation de sa probation suite à une accusation de cambriolage et vol. Deux ans plus tard, les autorités arrêtent un concert de Migos à l’Université du sud de la Géorgie. Offset est accusé de possession illégale de stupéfiants et d’armes dans un milieu scolaire. Lors d’un contrôle routier l’an dernier, la police aurait découvert trois armes de poing, de la  marijuana et environ 100 000 dollars en espèces dans sa voiture. Et puis il y a la légende entourant les entretiens avec Migos qui se finissent presque toujours assez mal : ils partent en plein milieu ou se disputent avec celui qui tient le micro, comme ce fût le cas en 2017 aux BET Awards de Los Angeles. Le jour de notre rencontre, Offset arrive finalement avec une bonne heure de retard après avoir défilé pour Off-White pendant la fashion week de janvier, accompagné de toute sa famille et d’une armée de proches. Évidemment, la bande reste fidèle à quelques clichés : ils commandent des menus McDo et KFC et fument des joints. Mais, surprise, Offset n’a rien du bad boy ingérable. On le constate d’abord en discutant avec sa mère, présente pendant le shooting et l’entrevue : “C’est un gentil garçon. Il est très généreux, avec tout le monde, sa famille, ses amis. Il m’a offert une maison, deux voitures, et aussi beaucoup de sacs de  créateurs. Il a toujours adoré la mode. Petit, il  me donnait des conseils sur la façon de m’habiller avant que je sorte. Et il négociait des heures pour que je lui achète des sneakers pas données.

L'art de too much

Kiari Kendrell Cephus (de son vrai nom) pose pour L’Officiel avec l’aisance d’un mannequin. Il commente : “La mode est importante car en tant qu’artiste, tu veux te démarquer, te faire remarquer. En t’habillant de manière spéciale, tu dis au monde comment tu veux être perçu. Ça permet d’être plus respecté. La mode et la musique sont très connectées : la preuve, les jeans baggy reviennent, alors qu’avant c’était un truc hip hop. Aujourd’hui, c’est juste stylé. Je suis très heureux de défiler aujourd’hui pour mon frère Virgil Abloh. Il faisait partie de la communauté avant d’être dans la mode, notamment avec son travail dans l’ombre de Kanye West. Il comprend parfaitement la nouvelle génération, ce qu’elle cherche. Il a une vraie vision, que ce soit chez Louis Vuitton ou Off-White.”

Le swag, c’est aussi l’un des ingrédients qui a hissé le trio de Migos, les rois du triplet flow d’Atlanta, au rang de l’un des groupes de rap les plus importants du moment. Pour Donald Glover, alias Childish Gambino, Migos c’est les Beatles de leur génération. Ils ont même inventé le dab. Des clips aux millions de vues, des bijoux bling, de belles voitures, du “brand name dropping” à gogo, des fringues griffées… le groupe a érigé le too much en art. Multipliant les coolabs royales, de Drake à Nicki Minaj, en passant par Katy Perry, Justin Bieber et Cardi B, et accumulant les numéros 1 dans les charts (Bad and Boujee ou Versace), ils se sont aussi fait remarquer pour leur hilarant Carpool Karaoke. Il y reprennent Whitney Houston, sortent des liasses de billets et relookent James Corden en néo-pimp dans un délire maximaliste. L’un des plus réjouissants épisodes de la série.

Privé de vie privée

Pourtant, Offset semble un peu différent de cette image XXL. Il y a d’abord sa love story compliquée avec Cardi B, dont il a eu une petite fille, Kulture, dont le nom est tatoué sur son visage. Il s’agit de son quatrième enfant. Après une séparation en décembre, l’interprète de Money et son mari semblent réconciliés. Dans une overdose de romantisme, il l’avait demandée en mariage en plein concert, un genou à terre et une grosse bague à la main. Puis il y eut des rumeurs de tromperies de la part d’Offset. La vie intime du couple est devenue un feuilleton, commenté quasiment en direct par Cardi B sur Instagram. Offset n’évoquera pas sa femme en entretien. Mais il parle avec une certaine tristesse de l’invasion de sa vie privée : “Les réseaux sociaux sont un bon moyen de se faire remarquer et Internet est la meilleure chose qui soit arrivée à la musique. Cela permet d’accéder à des choses inimaginables auparavant. Mais il faut comprendre ce que ça coûte d’être un artiste, le travail que ça demande et les sacrifices qui s’imposent pour préserver une certaine intimité. Aujourd’hui, quand tu es connu, tu n’as plus de vie privée. Imagine s’il y avait eu Instagram à l’époque des Beatles et de Michael Jackson. Ils seraient devenus fous.”

Crash test

Ce côté réfléchi d’Offset n’est pas anodin. Il y a un an, le rappeur fan de bolides onéreux se crashait en voiture, dans son Dodge Challenger SRT Hellcat. Arrivant en sang à son manoir qu’il partage avec Cardi B à Atlanta, en pleine nuit, sa femme, enceinte de sept mois, crut d’abord qu’il s’était fait tirer dessus. Offset se souvient encore précisément de la scène, levant les yeux au ciel pendant qu’il nous l’évoque, comme s’il la revivait seconde par seconde. “Je me suis crashé contre un arbre et j’avais du sang partout. On m’a dit que j’étais chanceux d’avoir survécu dans des conditions pareilles.” Le rappeur garde de l’accident des cicatrices sur les mains. “La première chose que je me suis dite après l’accident c’est : tu dois ralentir, tu dois réfléchir. Est-ce que je ne suis pas mort pour une raison ? Est-ce que je suis spécial ? Est-ce que j’ai un rôle à jouer ?” 

Le lendemain de cette “experience”, Offset était en studio pour peaufiner son premier album solo, "Father of 4", sorti le 22 février. “Il sera un peu plus sombre et personnel que ce que j’ai fait avec Migos. C’est un disque introspectif, centré sur ma vie et ma personnalité, que les gens connaissent mal et qui parle en partie de la lutte que constitue la célébrité, avec beaucoup de mélodies, de basses deep et de musique soul.”

"I'm from another lightyear, I'm a martian One-third of a human, just partial I'm the sergeant, the captain, the marshal I start to barf, it was too much potion Too fast, everything in slow motion." -Extrait de morceau "How Did I Get Here" sur l'album "Father of 4".

Le nom du père

Les morceaux de son album (Red Room, Father of 4) montreront sans doute une autre facette de l’homme. L’un des thèmes récurrents du disque, en dehors des addictions et du système judiciaire, c’est la paternité. La sienne d’abord, lui qui a eu son premier fils, Jordan, à l’âge de 17 ans. Mais aussi avec la figure de son propre père, qu’il a vu la dernière fois à l’âge de 5 ans. Offset a grandi dans la banlieue du comté de Gwinnett, au nord d’Atlanta avec sa mère, Latabia, qui, pour ne pas laisser traîner son fils, l’inscrit à des cours des port. Danseur hors pair, il fera également de la figuration ado dans des vidéos pour Whitney Houston et TLC. C’est la musique qui l’a sauvé de la rue. 

Après avoir écouté le disque de son mari, Cardi B tweete que cela l’a fait pleurer. L’auteur, c’est l’homme qu’on a rencontré et qui finira par nous faire un hug à la fin de notre interview. Le chanteur nous laisse avec une prière, sa résolution 2019 : “Arrêtons de nous haïr les uns les autres et faisons de l’argent ensemble. Préoccupons-nous de nos affaires afin que nous puissions construire mutuellement plutôt que de nous tirer vers le bas. Et essayons de devenir de meilleures versions de nous-mêmes pour tous rester au top.” Loin des stéréotypes liés au rap de Migos.

Photographie par Hannah Diamond
Réalisation par Will Johnson
Casting par JenJalouse
Coiffure et maquillage par Louis Garnier
Effets spéciaux par Daniel Swan

 

Remerciements à Florent Farinelli

Articles associés

Recommandé pour vous