Art & Culture

"La Reine des Neiges 2" : Disney réussit le pari de faire mieux que le premier film

Disney risquait gros en sortant une suite à "La Reine des Neiges", six ans après le premier film, grâce auquel la compagnie a généré les plus grosses recettes de l'Histoire du cinéma. Et pourtant, le pari est réussi grâce à des ingrédients encore mieux travaillés que dans le premier volet. Humour, émotions, valeurs admirables, et chansons entêtantes… C’est reparti pour un tour.
Reading time 6 minutes
© Disney

Quatre ans, c’est le temps qui aura été nécessaire à Disney pour mettre sur pied La Reine des Neiges 2, la suite des aventures des sœurs Elsa et Anna, et de leurs amis Kristoff, Olaf et Sven. Un défi risqué, quand on sait que le premier volet sorti en 2013 et inspiré du conte éponyme de Hans Christian Andersen, avait littéralement cartonné au box-office, récoltant près de 1,3 milliard de dollars et devenant – jusqu’à la sortie du remake du Roi Lion en juillet dernier – le film d’animation le plus lucratif de l’histoire. Plus qu’un simple divertissement pour enfants, cette création originale s’est rapidement transformée en un phénomène planétaire. Et si l’on aurait pu croire qu’il aurait été difficile de faire mieux que le premier film, la magie opère à nouveau. Visuellement superbe, la suite de La Reine des Neiges, au cinéma le mercredi 20 novembre, parvient à faire encore mieux que le premier film.

1574079495883318 2384899.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxx
© Disney

Une aventure extraordinaire

Alors que tout était bien qui finissait bien à la fin du premier volet, La Reine des Neiges 2 emmène ses héroïnes et leurs acolytes dans une nouvelle aventure extraordinaire. L'intrigue se déroule trois ans plus tard, les personnages ont donc grandi. Elsa est reine d’Arendelle, et sa sœur Anna vit une histoire d’amour moderne avec Kristoff. En résumé : tout le monde semble vivre paisiblement dans le royaume d'Arendelle. Mais dès les premières scènes, on comprend qu'un danger menace ce petit paradis. Elsa entend une mélodie, que personne d'autre qu'elle ne peut entendre. Elle essaie de faire la sourde oreille, mais cet appel s’intensifie, au point que son royaume se retrouve menacé. Elle n’aura donc d’autre choix que de s'aventurer avec ses amis vers des contrées lointaines où ses pouvoirs seront mis à rude épreuve. Et notamment dans une forêt enchantée que son père et son grand-père avaient traversée avant même sa naissance, et qui renferme de lourds secrets concernant le passé familial. Au cours de ce périple, Elsa fera la connaissance de nouvelles créatures, à l'instar de la craquante salamandre Bruni ou encore des impressionnants géants de la Terre faits de roche.

1574079539393394 0975511.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxx
© Disney

Des ingrédients toujours aussi bons

Humour, tristesse, magie, retournements de situation, décors féériques… Nombreux étaient les ingrédients à avoir fait de La Reine des Neiges une production inégalée. Si la structure narrative ne diffère pas du premier chapitre, cette suite à la palette de couleurs automnales, met la sororité à l'honneur et démontre que les héros ont gagné en maturité. Ils vont devoir affronter leur destin et s'émanciper, quitte à être en désaccord avec leurs aînés. Des valeurs actuelles qui résonnent parfaitement avec l’évolution de la société. Pour des intrigues plus fouillées, des personnages en plein doute, et des scènes animées d'un profond réalisme qui donneraient parfois l'impression d'avoir été tournées en prises de vue réelles. Disney frappe fort avec ce spectacle aux prouesses technologiques à couper le souffle comme en témoigne les séquences avec Nokk, esprit mythique de l'eau qui prend des allures de cheval difficile à dompter. L'humour est aussi très présent dans ces aventures. Et le bonhomme de neige Olaf, qui grâce au nouveau permafrost peut se délecter de la chaleur estivale, est à mourir de rire. Si les 20 premières minutes du film manquent cruellement d’action et de vie, c’est son personnage et son humour qui sauve la mise.

1574079640067891 0024539.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxx
© Disney

Une suite nécessaire

En plus d’emmener le public dans une nouvelle aventure ponctuée de moments forts sur fond d’humour, d’amour, et d’émotions fortes, La Reine des Neiges 2 répond à plusieurs questions laissées en suspens dans le premier volet. Qu’est-il arrivé aux parents d’Elsa et Anna lors de leur mort ? Pourquoi Elsa détient-elle des pouvoirs magiques ? Et pourquoi ce type de pouvoirs givrés ? Autant de questions auxquelles l'histoire répond, faisant de ce récit un indispensable au premier film. Bien plus qu’une suite essayant de surfer sur le succès du premier volet, La Reine des Neiges 2 parvient à le surpasser avec une histoire pleine de logique.

1574080725100619 5991726.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxx
© Disney

Des nouvelles chansons iconiques

Si les parents croyaient en avoir fini avec le refrain entêtant "Libérée, délivrée" qui a été récompensé de l’Oscar de la meilleure chanson originale en 2014, ils ne seront pas au bout de leur peine. Sept nouvelles chansons ont été pensées et calibrées pour être fredonnées dans les cours de récréation. A commencer par "Dans un autre monde" taillé sur mesure pour séduire les fans de Disney, mais qui pourrait - à terme - agacer à cause d'envolées qui montent parfois trop dans les aigus. En revanche, pas sûr que cette dernière n’arrive à faire oublier "Libérée, délivrée" au point de la remplacer. Réponse dans quelques mois.

La Reine des Neiges 2, le 20 novembre 2019 au cinéma.

frozen II

Articles associés

Recommandé pour vous