Art & Culture

"Dark Crystal" : le film culte des 80s ressuscite sous forme de série

Le film culte des 80s, "Dark Crystal", réalisé par les magiciens de l’animation Jim Henson et Frank Oz, ressuscite sous forme de série éblouissante, fin août dernier, grâce à Netflix.
Reading time 3 minutes

C’était les années 80 et tous les mômes chérissaient leurs copies VHS bien usées de Star Wars, L’Histoire sans fin et surtout celle de Dark Crystal. Ce chef-d’œuvre de fantasy imaginé par le créateur du Muppet Show Jim Henson, avec l’aide de l’artiste Brian Froud, était sans doute ce qui pouvait le plus se rapprocher de l’univers de Tolkien transposé au cinéma. Dans un monde appelé Thra, les malfaisants et puissants Skekses utilisent le pouvoir déclinant d’un cristal magique. Aidée de son ami Kira et de doux magiciens, les Mystiques, une jeune Gelfling (une sorte d’elfe) nommée Jen va tenter de sauver son monde et le cristal. Les scènes d’extérieur ont évidemment été filmées dans les majestueuses highlands d’Écosse ou dans les forêts d’Angleterre. On n’est pas non plus très loin des contes de Grimm, peuplés de sorcières, de gnomes et de monstres frappés de malédictions où les héros courageux font face à des obstacles qui leur font comprendre la complexité des notions de Bien et de Mal. Exploit à la fois dans son genre, celui du merveilleux, et exploit technique, Dark Crystal était entièrement joué par des marionnettes animées méticuleusement grâce à l’observation de chorégraphies créées par des mimes. En résulte évidemment une étrangeté fascinante (des “objets” animés) et une satisfaction immense de voir un monde rêvé dans l’enfance prendre vie.

La version préquel de 2019, sous forme d’une série de dix épisodes, paraît remarquablement fidèle à l’original en terme d’esthétique et d’univers. Elle suit cette fois les aventures de trois Gelflings qui vont se rebeller contre les Skekses bien avant Kira et Jen. Le réalisateur Louis Leterrier a tenu à préserver cet artisanat de l’original et à privilégier les marionnettes aux effets spéciaux CGI, à l’exception des inévitables écrans verts pour gommer les marionnettistes. Le casting des voix est à la hauteur de la démesure du projet avec, par exemple, la star de Rocketman Taron Egerton, Alicia Vikander, Sigourney Weaver... Évidemment, un jeu Nintendo inspiré par la série sortira cet automne. Juste à temps pour Noël.

 

The Dark Crystal : Age of Resistance, série en 10 épisodes, depuis le 30 août sur Netflix.

dark crystal

Articles associés

Recommandé pour vous