Art & Culture

6 films à voir pour s’éduquer sur le racisme systémique et lutter contre ses violences

Dans le sillage du mouvement Black Lives Matter, nous consacrons une partie de notre plateforme au partage de ressources aidant à s'éduquer et lutter contre le racisme systémique et ses violences. Voici 6 films à voir absolument pour cultiver la lutte antiraciste dans le futur.
Reading time 7 minutes
© Twentieth Century Fox

Comment devenir un.e bon.ne allié.e et prendre conscience que le racisme est l’affaire le toutes et tous ? Après les séries et documentaires, voici 5 films à destination des personnes blanches, permettant de s’interroger sur ses propres privilèges,  et ce, en s’éduquant afin de lutter contre le racisme systémique au quotidien.

American Son
1591276008380237 american son
© Netflix

Sorti en novembre 2019 sur Netflix, American Son se penche sur l’histoire d’un couple mixte, lorsque ce dernier se retrouve dans un commissariat de police de Floride pour déclarer la disparition de leur fils adolescent. S’ils espèrent qu’il ne s’agisse que d’une fugue, la vérité sera bien plus sombre. Pendant 1h30, le réalisateur Kenny Leon nous plonge ainsi dans la réalité des mères noires, lorsque ces dernières doivent faire face aux multiples micro-agressions raciste de la police, à qui elles viennent pourtant demander de l’aide. En plus de mettre en lumière le racisme et la misogynoir des gendarmes, le film parvient à montrer en quoi les personnes blanches, même si elles sont en couple avec une personne noire et ont des enfants, peuvent être profondément racistes. La prestation de Kerry Washington, qui campe le rôle de la mère dans ce film, est tout simplement exceptionnelle.

Queen & Slim
1591276133177482 queen and slim
© Universal Pictures

L’histoire de Queen & Slim trouve directement sa source dans l’actualité brûlante des États-Unis et le mouvement Black Lives Matter. Par une nuit d’hiver à Cleveland, Ohio, un couple termine son rencard Tinder un peu raté dans un dinner. La fille (l’extraordinaire révélation Jodie Turner-Smith) est une avocate brillante mais dure et solitaire qui vient de perdre un procès avec son client condamné à la peine de mort. Le garçon est un gars gentil, employé croyant et prévenant (incarné par le phénomène de Get Out Daniel Kaluuya). Il la raccompagne en voiture quand ils sont arrêtés pour infraction mineure par un flic raciste qui devient soudainement agressif. Tout va très vite, le policier tire dans la cuisse de Queen – sortie de la voiture pour protéger les droits de Slim – et, après un combat rapide avec Slim dans la neige, le coup part. Slim et Queen deviennent des hors-la-loi en une fraction de seconde.

Réalisé par Melina Matsoukas, dont c’est le premier long-métrage, qui a fait ses armes avec des vidéos, notamment "Formation", de Beyoncé, et "We Found Love", de Rihanna, pour lesquelles elle a gagné deux Grammys, mais aussi co-produit par Lena Waithe, scénariste, productrice (Master of None) et militante queer LGBT, le film permet de comprendre au mieux les violence policières racistes, tout en mettant l’accent sur une photographie impeccable.

The Hate U Give
1591276244696486 the hate u give
© Twentieth Century Fox

Dans The Hate U Give, George Tillman Jr., retrace sous un autre angle les humiliations racistes dont font preuve les policiers blancs aux Etats-Unis sur les personnes noires. L’histoire se centre sur Starr, incarnée par l’excellente Amandla Stenberg, adolescente témoin de la mort de son meilleur ami d’enfance, Khalil, tué par balles par un officier de police. Confrontée aux nombreuses pressions de sa communauté, la jeune femme va tenter de trouver sa voix et se battre pour la justice.

I Am Not Your Negro
1591276313057791 i am not your negro
© Sophie Dulac Distribution

À travers les propos et les écrits de l’écrivain noir américain James Baldwin, Raoul Peck propose un film qui revisite les luttes sociales et politiques des Afro-Américains au cours de ces dernières décennies. I Am Not Your Negro a remporté de nombreux prix dont le Prix du Meilleur documentaire à Philadelphie, le Prix du Public à Toronto et Berlin (ainsi que la Mention spéciale du Jury œcuménique), et était candidat aux Oscars 2017 dans la catégorie Meilleur documentaire.

Get Out
1591276385705694 get out
© Universal Pictures

Pour Get Out, le réalisateur Jordan Peele analyse les dynamiques des couples interraciaux, démontrant une fois de plus que ce n’est pas parce que notre conjoint est noir, que nous ne sommes pas racistes. Dans ce film d’horreur, Chris, incarné par Daniel Kaluuya, et sa petite amie Rose, filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite, une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable. Si le but premier de Get Out est de divertir, Jordan Peele souhaite également que son film fasse en sorte que le spectateur se pose des questions sur les préjugés que l'on se forge dès la naissance en fonction du milieu social. Avec ce film, Jordan Peele a notamment décroché l’Oscar du Meilleur scénario original en 2018, tandis qu’il aura permis de révéler Daniel Kaluuya.

Si Beale Street pouvait parler
1591276528957013 si beale street pouvait parler
© Mars Films

Harlem, dans les années 70. Tish et Fonny s'aiment depuis toujours et envisagent de se marier. Alors qu'ils s'apprêtent à avoir un enfant, le jeune homme, victime d'une erreur judiciaire, est arrêté et incarcéré. Avec l'aide de sa famille, Tish s'engage dans un combat acharné pour prouver l'innocence de Fonny et le faire libérer… Réalisé par Barry Jenkins, Si Beale Street pouvait parler est adapté du roman de James Baldwin, auquel le film est dédié. Au casting, on retrouve notamment Regina King, aux côtés de KiKi Layne et Stephan James. Pour ce film, elle décrochera l’Oscar et le Golden Globe de la Meilleure actrice dans un second rôle en 2019.

Articles associés

Recommandé pour vous