Mode

Le retour du maximalisme, conséquence de la crise sanitaire sur la mode ?

À l'heure des confinements successifs et du maintien des liens sociaux par voie digitale, "more is more".
Reading time 5 minutes
Campagne Gucci Croisière 2021.

La vie durant une pandémie mondiale est délimitée par un sentiment de minimalisme parfois atroce. Les journées, autrefois imprégnés de rencontres et d'aventures ont été réduites à des rendez-vous zoom et à des balades dans le respect des distances sociales. Alors que nous approchons de la date butoir des un an de vie avec le Covid-19, il est semble presque impossible d'imaginer le quotidien tel qu'il était vécu, avant la menace de la pandémie. 

Bienvenue dans la mode pré-pandémique. Lorsque "less was more". Les jeans basiques et l'élégance vestimentaire étaient célébrés comme les sommets du continuum de style. Les pièces statement n'émergeaient du fond de nos armoires que lors d'occasions spéciales et les couleurs étaient portées avec grande modération. L'adoption d'un style vestimentaire sobre est née de la reconnaissance de marques emblématiques telles que The Row et Jacquemus. Leurs défilés tout en simplicité présentaient des lignes pures, des tons neutres élégants et des touches de couleur seulement quand c'était nécessaire. Ces jeunes marques cultivaient la croyance que le casual était chic et incarnaient l'art de la mode gracieuse. Cependant, lorsque la pandémie nous ont contraints à rester chez nous avec un sentiment d'incertitude imminent, le minimalisme a pris une nouvelle forme. Les vêtements loungewear sont devenus les nouveaux jeans et l'accessoirisation consiste simplement à tenir son téléphone et son ordinateur portable en même temps. 

Comme on pouvait s'y attendre, cette fascination collective pour les survêtements coordonnés a finalement été dépassée par le désir d'en avoir plus. Si la pandémie a continué à mettre en péril notre conception de la normalité, elle n'a pas freiné la capacité de la mode à inspirer et à évoluer. Les créateurs du monde entier, confinés eux aussi, ont persisté dans leur mission de création. C'est dans l'obscurité mélancolique de la pandémie que le mouvement du maximalisme a renaît comme source de lumière. En quelques mois, les couleurs vives et les styles funky ont réintégré les ateliers internationaux, les placards insipides et les mentalités fatiguées.

Les méthodes d'habillage maximalistes ne sont pas nouvelles dans le domaine de la mode. De grandes marques telles que Comme des Garçons, Gucci et Schiaparelli ont continuellement adopté les dogmes maximalistes de l'extravagance et du spectacle tout au long de l'histoire. Cependant, le retour à la couleur, à la texture et aux silhouettes audacieuses a été également orchestré par nous tous chez nous. Le temps libre imposé par la pandémie a été rempli de défis mode devenus viraux sur les réseaux sociaux et d'explorations de style personnel. Par exemple, TikTok a été inondé de vidéos expliquant comment créer ses propres bagues statement, des pulls inédits et des hauts en patchwork coloré. Ceux qui n'ont jamais tenu d'aiguille à tricoter sont devenus des créateurs affinés et des gourous du style maximaliste. Les gros pulls se portent désormais avec des collants néon et des coiffures funky, tandis que les plumes et les bijoux en perles sont devenues des pièces du quotidien.

Les défilés présentés en 2021 ont parfaitement traduit cette appréciation collective de l'excentrique et de l'insolite. Couleurs vibrantes, imprimés kitsch, paillettes à profusion - rien n'est too much. Des bottes Valentino rose métallisé aux cityscapes de Virgil Abloh pour Louis Vuitton hommes, les créateurs actuels insufflent de l'espoir dans leurs pièces par des touches maximalistes et des envies d'évasion.

La mode a toujours été un reflet de la culture. Dans le cas de la pandémie, le renouveau du maximalisme a été créé comme réaction contraire à la pénibilité du confinement. L'extrémité du style maximaliste vise à apporter de la lumière dans les endroits sombres tout en rappelant à ses adeptes que même dans un temps défini par la distanciation, nous avons le pouvoir inégalé de prendre de l'espace. 

Articles associés

Recommandé pour vous